Marchés

Les marchés d'intérêt nationaux sauvés in extremis

|

Les Marchés d'intérêt national (Min) obtiennent deux ans de répit. La loi sur la réforme des périmètres des Min, adoptée le 12 juillet au Sénat, reporte de deux ans l'ouverture du périmètre "protégé", à l'intérieur duquel il est interdit à un grossiste de s'installer. Cette durée de 24 mois est cependant transitoire : elle doit permettre aux acteurs établis sur les 16 Min français de s'adapter à une prochaine ouverture à la concurrence. Dans deux ans, l'administration pourra décider, ou non, de la suppression de ce périmètre "protégé".  En attendant, la loi crée d'ores et déjà une première brèche : tout grossiste peut désormais ouvrir dans le périmètre de protection des MIN, comme Rungis, une surface de vente de produits frais jusqu'à 1000 m2 sans autorisation préalable.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter