Les mauvais chiffres de la consommation italienne

|

Sous l'effet de la crise économique, la consommation a chuté en Italie à son niveau d'il y a dix ans et une reprise solide n'interviendra qu'en 2012, indique l'association des entreprises du secteur du commerce Confcommercio.La consommation par habitant a reculé en moyenne de 2,1% par an durant la période 2008-2009 dans la Péninsule, ce qui la ramène à "son niveau d'avant 1999", selon Confcommercio. Parmi les dépenses les plus touchées figurent les vacances (-3,2% par an), l'alimentation à domicile ou au restaurant (-3,2%) et l'habillement (-3,1%). Les dépenses de santé ont en revanche progressé de 2,5%, celles d'équipement en électroménager et informatique/télécommunications de 2,4% tandis que les dépenses en matière de services de télécommunications ont augmenté de 0,4%. "Malgré la persistance de la crise et la baisse du revenu disponible, les familles italiennes ont été réactives" en gaspillant moins, en faisant plus attention au rapport qualité-prix et en puisant dans leurs économies, ce qui a permis d'éviter une "crise" de la consommation, souligne Confcommercio.Mais l'association avertit qu'une solide reprise de la consommation mettra du temps.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter