Marchés

Les MDD bio 57% plus chères que les MDD classiques pour l’UFC Que Choisir

|

Les produits bio à marque de distributeur (MDD) en grandes surfaces coûtent 57% cher que les mêmes produits MDD classiques, indique l’UFC-Que Choisir dans une enquête publiée dans son numéro de février. L'association de défense des consommateurs a relevé plus de 120.000 prix entre le 26 septembre et le 10 octobre 2009 dans 1.600 grandes surfaces traditionnelles (Leclerc, Auchan, Atac, Carrefour...). « Outre le faible nombre de produits bio proposés, c’est surtout le prix qui rend ces produits inaccessibles » indique l’UFC Que Choisir, qui observe « qu’une partie de cet écart est justifié », notamment en prenant en compte des rendements plus faibles sur les exploitations bio. Mais d’autres raisons expliquant ces écarts sont « en revanche inadmissibles », avec des marges plus élevées sur des produits bio, vis-à-vis de leur équivalent standard. Si le prix moyen d'un paquet de farine MDD classique est de 69 centimes, il grimpe à 1,45 euro pour sa version bio, soit un surcoût de 110%. Pour des produits comme le lait demi-écrémé, le jus d'orange ou encore les coquillettes, l'écart monte à respectivement +45%, +64% ou encore +73%. Pour que le marché des produits bio ne reste pas un marché de niche, l’association demande que la grande distribution « augmente le nombre de références en rayon et applique les mêmes marges que celles qu’elle applique aux produits conventionnels ». Un regret : Que Choisir ne précise pas quel est l' écart de prix entre les produits de marques nationales bio et les MDD bio à références identiques. Le mensuel consumériste précise juste que le panier des MDD bio est 22 % plus cher que celui des marques nationales conventionnelles équivalentes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message