Les ménages se sont fortement endettés entre 2005 et 2011

Une étude de l’Insee sur l’endettement des ménages fait apparaître une évolution considérable au cours des six années finissant en 2011. Le niveau est passé de 442 à 800 milliards d’euros pour l’habitat, et de 129 à 163 milliards pour la consommation. Il s'agit probablement d'un des facteurs expliquant la faible évolution de la consommation.

Partager
Les ménages se sont fortement endettés entre 2005 et 2011

Selon l’Insee, quelque 14 millions de ménages sont endettés en 2011, un niveau relativement stable, mais pour des montants bien plus élevés que 6 ans plus tôt, principalement en raison de l’évolution des prix de l’immobilier, puisque les montants restant à rembourser sont passés de 442 à 800 milliards d’euros. Les évolutions pour le crédit à la consommation sont nettement moins élevés, de l’ordre de 20 % sur la période, alors que le revenu disponible brut des ménages évoluait de 12 %.

Le montant moyen du capital restant dû par les ménages a évidemment lui aussi fortement augmenté sur la période, passant de 45 600 euros en 2005 à 70 200 euros en 2011 (+ 54 %). La hausse est tirée par les crédits à l’habitat dont l’encours par ménage endetté est passé de 58 400 euros en 2005 à 92 300 euros en 2011, soit une hausse de 58 %, tandis que l’encours de crédits à la consommation par ménage endetté a augmenté plus modérément, de 20 %.

Même si elle participe à la création d’un patrimoine, pour ce qui concerne l’habitat, la dette des ménages explique aussi la très forte évolution des dépenses contraintes dans le budget des ménages, et pour des durées plus longues, les jeunes générations s’endettant plus longtemps que les précédentes, avec des crédits contractés sur 25 ans, par exemple. Faisant face par ailleurs à des hausses de la fiscalité locale, taxe d’habitation et taxe foncière, ils doivent probablement arbitrer sur les dépenses de consommation courante ou de loisirs, ce qui peut expliquer la faiblesse de la consommation actuelle, d’autant que les locataires sont de leur côté soumis de la même manière à des évolutions de fiscalité, de prix de l’énergie ou des loyers.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

MICHAEL PAGE

Business Analyste H/F

MICHAEL PAGE - 24/09/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

INDIANA CAFE

INDIANA CAFE

Depuis plus de 30 ans Indiana café est la « brasserie américaine » !

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS