Les ménages se sont fortement endettés entre 2005 et 2011

|

Une étude de l’Insee sur l’endettement des ménages fait apparaître une évolution considérable au cours des six années finissant en 2011. Le niveau est passé de 442 à 800 milliards d’euros pour l’habitat, et de 129 à 163 milliards pour la consommation. Il s'agit probablement d'un des facteurs expliquant la faible évolution de la consommation.

Selon l’Insee, quelque 14 millions de ménages sont endettés en 2011, un niveau relativement stable, mais pour des montants bien plus élevés que 6 ans plus tôt, principalement en raison de l’évolution des prix de l’immobilier, puisque les montants restant à rembourser  sont passés de 442 à 800 milliards d’euros. Les évolutions pour le crédit à la consommation sont nettement moins élevés, de l’ordre de 20 % sur la période, alors que le revenu disponible brut des ménages évoluait de 12 %.

Le montant moyen du capital restant dû par les ménages a évidemment lui aussi fortement augmenté sur la période, passant de 45 600 euros en 2005 à 70 200 euros en 2011 (+ 54 %). La hausse est tirée par les crédits à l’habitat dont l’encours par ménage endetté est passé de 58 400 euros en 2005 à 92 300 euros en 2011, soit une hausse de 58 %, tandis que l’encours de crédits à la consommation par ménage endetté a augmenté plus modérément, de 20 %.

Même si elle participe à la création d’un patrimoine, pour ce qui concerne l’habitat, la dette des ménages explique aussi la très forte évolution des dépenses contraintes dans le budget des ménages, et pour des durées plus longues, les jeunes générations s’endettant plus longtemps que les précédentes, avec des crédits contractés sur 25 ans, par exemple. Faisant face par ailleurs à des hausses de la fiscalité locale, taxe d’habitation et taxe foncière, ils doivent probablement arbitrer sur les dépenses de consommation courante ou de loisirs, ce qui peut expliquer la faiblesse de la consommation actuelle, d’autant que les locataires sont de leur côté soumis de la même manière à des évolutions de fiscalité, de prix de l’énergie ou des loyers.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres