Les Mousquetaires changent de chef et de projet

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupement de commerçants a adopté une nouvelle gouvernance, désigné un nouveau président, Philippe Lebreton, et élaboré un projet d'entreprise destiné à relancer ses grandes enseignes, Intermarché en tête. Le tout doit être entériné le 24 novembre en assemblée générale.

les mousquetaires

Fini les portes qui claquent et les menaces de départ fracassantes. Au moins pour un temps. Les Mousquetaires ont trouvé un terrain d'entente dans le conflit qui opposait réformateurs et tenants d'une certaine orthodoxie. Jeudi 11 novembre, réunis en conseil international, les principaux dirigeants du premier groupement de commerçants indépendants de France par le nombre d'adhérents ont adopté un nouveau projet d'entreprise qui redonne la priorité aux magasins, défini une nouvelle gouvernance, et désigné un nouveau gérant, Philippe Lebreton, à la tête de leur instance politique, la Société civile des Mousquetaires (SCM). Le tout dans une ambiance décrite par les deux parties comme « très sereine et apaisée », mais qui précédait plusieurs mois de négociations parfois « très chaudes et houleuses ».

 

Une cohabitation clé

Ces changements restent soumis au vote des quelque 1 300 associés de la SCM lors de l'assemblée générale du 24 novembre. Mais, sauf énorme surprise, les jeux semblent faits. Ainsi, du côté des hypers, qui militaient pour leur autonomie et la mise en place d'une nouvelle gouvernance, on se dit « satisfait. C'est la résultante d'une réconciliation de toutes les parties après des débats tendus pendant un an », confie l'un des membres de l'association d'Artagnan, dont des représentants menaçaient de quitter le groupement si les spécificités de leur format n'étaient pas prises en compte. « Ces coups de chaud sont inhérents à notre fonctionnement », relativise Michel Pattou, qui a décidé d'écourter de six mois son mandat de gérant de la SCM pour faciliter la transition, après huit ans et demi d'exercice et un bilan qu'il estime positif : « Nous avons rétabli les finances du groupement, qui n'est plus endetté, liquidé Spar, réglé le cas Véti, et défini un nouveau projet d'entreprise qui doit permettre d'aborder sereinement l'avenir. »

En fait, c'est un compromis qui l'a emporté sur les trois points clés en débat : la gouvernance du groupement, les hommes en charge de le piloter, la mise en place d'un nouveau projet d'entreprise. Pour schématiser, les progressistes ont obtenu la réforme d'envergure des modèles économiques des enseignes et de l'entreprise qu'ils réclamaient, ainsi qu'un nouvel équilibre des pouvoirs entre la SCM - l'organe politique qui avait tendance à se mêler un peu trop de l'opérationnel - et le holding opérationnel, justement, ITM Entreprises, qui souffrait de cette tutelle. Les orthodoxes, eux, gardent une fonction clé en nommant l'un des leurs, Philippe Lebreton, fort de trente-cinq ans de groupement et de son assise incontestable sur le terrain, à la tête de la SCM. Mais les rôles de cette instance ont été redéfinis pour en faire « un conseil de surveillance, de garantie des valeurs et de prospective », précise un communiqué.

Échoit à ITM Entreprises « une mission de direction opérationnelle et stratégique des différentes entités ». A priori, plus de mélange des genres. « Maintenant, toutes les filiales et les métiers, comme l'alimentaire, le bricolage, la restauration ou l'automobile, sont sous la houlette d'ITM E, alors qu'auparavant elles étaient au même niveau, avec un conseil de direction d'ITM E qui mêlait aussi SCM et métiers », décrypte un dirigeant.

Reste à voir comment se passera la cohabitation entre Philippe Lebreton, fort de sa très importante assise locale, et Marc Legrand, quadra décrit comme un réformateur très dynamique et dont les magasins figurent parmi les plus performants d'Intermarché, conforté à la présidence d'un ITM Entreprises aux prérogatives fortement renforcées. « Leurs rapports vont être clés, confie un réformateur, mais, avec le projet adopté, les rôles de chacun sont plus clairs. »

« Ce sont de fortes personnalités, mais le tandem se complète bien. L'un incarne fortement les valeurs Mousquetaires, l'autre la culture du chiffre d'affaires au mètre carré et de la performance économique », tempère Philippe Manzoni, président de l'enseigne Intermarché. Un dirigeant lui aussi confirmé dans ses fonctions, mais avec un conseil d'administration qui sera élargi aux patrons des différents formats de l'enseigne (hypers, supermarchés alimentaires et généralistes, proximité rurale et urbaine et Netto) qui gagnent une autonomie tant réclamée, au moins par les hypers.

 

La fin du culte de la moyenne

«Au-delà des hommes, ce qui importe le plus, c'est que tout le monde se soit mis d'accord pour mettre en oeuvre un projet d'entreprise ambitieux », ajoute Philippe Manzoni. Car la réforme au titre alambiqué - « Interdépendance pour la performance » - entérinée la semaine dernière place les magasins et la conquête du chiffre d'affaires en tête des priorités. Des moyens importants vont être dégagés, en particulier pour renforcer les fonds propres des points de vente, et faciliter leurs investissements dans les nouveaux concepts. Chaque format alimentaire sera doté de sa direction, d'un budget propre et d'une feuille de route précise. Surtout, minirévolution, les magasins « les plus vertueux », qui appliqueront au mieux les critères d'offre, de concepts et de prix recommandés, seront récompensés par une ristourne conditionnelle d'interdépendance.

« On sort de la logique de la moyenne qui ralentissait notre développement », explique Philippe Manzoni. Un moyen de rassurer les meilleurs et de tirer un maximum d'adhérents vers le projet. Avec l'objectif réaffirmé de gagner 15 % de chiffre d'affaires lors des trois prochaines années et 1 point de part de marché, tout en améliorant la rentabilité des magasins. Les querelles ont parfois du bon ! 

Le plus grand groupement d’indépendants en France

3100 chefs d'entreprise

3000 adhérents

4000 magasins

1300 associés (membres et actionnaires de la SCM)

5 pays

34 Mrds € de chiffre d'affaires en 2009

 

Des changements majeurs


  • La Société civile des Mousquetaires, bientôt présidée par Philippe Lebreton, endosse le rôle de conseil de surveillance et laisse la main à ITM Entreprises, holding du groupement, pour piloter les filiales et les métiers, qui lui reportent.

  • Les hommes clés de l'opérationnel, Marc Legrand, président d'ITM E depuis un an, et Philippe Manzoni, d'Intermarché, sont maintenus.

  • Le modèle économique de chaque format en alimentaire et des métiers (équipement de la maison, auto et restauration) est revu et renforcé.

  • En alimentaire, chaque format (super généraliste, super alimentaire, hyper, proxi rurale et urbaine et hard-discount) bénéficie de sa propre direction et de ses budgets.

  • Des moyens supplémentaires sont affectés aux magasins. Une ristourne additionnelle (ristourne conditionnelle d'interdépendance) est prévue pour les magasins respectant au mieux la politique d'offre et de prix des enseignes.

Carnet des décideurs

Vincent Fièvre

Vincent Fièvre

Directeur de communication et marque d'Intermarché

Gwenn Van Ooteghem 

Gwenn Van Ooteghem 

Directeur des achats marques nationales d'Intermarché

Claire Bourdon

Claire Bourdon

Directrice d'enseigne hypermarché d'Intermarché

Louise Damie

Louise Damie

Directrice des ressources humaines d'Intermarché

Claude G.

Directeur général d'Intermarché Alimentaire

Tristan Dupont

Tristan Dupont

Directeur des achats d'Intermarché

Claude  Genetay

Claude Genetay

Directeur général d’Intermarché alimentaire international

Christophe  Leray

Christophe Leray

Directeur des systèmes d'informations du groupement Les Mousquetaires

Yves  Audo

Yves Audo

Président d'Agromousquetaires

Caroline Puechoultres

Caroline Puechoultres

Directrice marketing, communication et innovation d'Intermarché

Hassen Kefi

Hassen Kefi

Directeur du développement et innovation chez groupement des des Mousquetaires

Marc Boulangé

Marc Boulangé

Directeur digital d'Intermarché

Virginie Larrière

Virginie Larrière

Directrice des supermarchés d'Intermarché

Cathy Collart

Cathy Collart

Directrice des hypermarchés Intermarché

Jérôme Ceccaldi

Jérôme Ceccaldi

Directeur de l'organisation et de la conduite de changement du groupement des Mousquetaires

Didier Duhaupand

Didier Duhaupand

Président de la Société Les Mousquetaires (SLM)

Pierre Maertens

Pierre Maertens

Directeur e-commerce et omnicanal d’Intermarché

Caroline Dassié

Caroline Dassié

Directrice générale d’Intermarché

Alexandre Falck

Alexandre Falck

Directeur général d'ITM entreprises

Vincent Bronsard

Vincent Bronsard

Directeur de l’ensemble de l'offre (alimentaire et non alimentaire) d'Intermarché

Hubert Tournier

Hubert Tournier

Directeur des opérations des systèmes d'information et directeur du conseil au sein du […]

Evelyne Banquy

Evelyne Banquy

Directrice développement durable d’ITM Alimentaire

Thierry Cotillard

Thierry Cotillard

Président du Conseil d’Administration d’ITM alimentaire international

Jean-Pierre Meunier

Jean-Pierre Meunier

Président du groupement Les Mousquetaires

Pascal Ferrier

Président d’ITM Entreprises

Catherine Fedrigo

Catherine Fedrigo

Responsable des achats de vins chez Intermarché

Philippe Lebreton

Philippe Lebreton

Membre du conseil de la SAS des Mousquetaires
Administrateur au conseil d'administration […]

Patricia Chatelain

Patricia Chatelain

Directrice de l'innovation du groupement des Mousquetaires

Bruno David

Directeur sourcing et PME d’Intermarché

Olivier Fontaine

Olivier Fontaine

Responsable du pôle frais d'Intermarché

Nicolas Jérôme

Directeur commercial de Soparind Bongrain

Jean-Pierre Le Roch

Fondateur d'Intermarché

Vassante Monany

Vassante Monany

Directeur Commercial d'Intermarché Roumanie

Sébastien Essioux

Directeur administratif et financier du groupement les Mousquétaires

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2159

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA