Les Mousquetaires ont progressé de 3,8 % en 2007

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupement a réalisé un chiffre d'affaires de 32,7 milliards d'euros, dont 21,9 pour l'enseigne Intermarché, en hausse de 3,1 %.

Michel_PATTOU_s

En 2007, les Mousquetaires ont enregistré une progression en Europe de 7,8 %, mais c'est toujours en France qu'ils réalisent l'essentiel de leur chiffre d'affaires global : 29,4 milliards d'euros (+ 3,3 %) sur un global de 32,737 milliards (+ 3,8 %). Près de trois quarts des ventes sont dues aux enseignes alimentaires, Intermarché (21,91  milliards), Ecomarché (1,44 milliard) et Netto (1,11).

De celles-ci, c'est la dernière, spécialisée dans le hard-discount, qui connaît les plus fortes progressions : + 7,4 % sur l'ensemble de l'année 2007 et, selon Michel Pattou, président des Mousquetaires, « un début d'année très dynamique, avec, à fin mars, une progression de 13,6 % en chiffre d'affaires évolutif et + 10,7 % à parc constant et, certaines semaines, des pics à 15 ou 20 % de progression ! »

Intermarché, en revanche, est plutôt stable depuis le début de l'année, avec une progression de + 3,6 % à parc constant, soit à peine plus que l'inflation.

Dans le non-alimentaire, c'est Bricomarché qui reste l'enseigne moteur : elle a réalisé un chiffre d'affaires de 1,885 milliard d'euros en 2007, en progression de 3,8 %. Côté textile, Vêti a terminé une année difficile en baisse de 3,3 %, à 214 M€.

« Un travail de fond a été réalisé en amont,
assure Michel Pattou, afin de mettre à jour les systèmes d'information et les process logistiques, conditions indispensables pour pouvoir être à niveau avec les enseignes modernes. » Roady, les centres-auto, et Restaumarché progressent respectivement de 2,4 % (à 258 M€) et 9,1 % (à 62 M€).

À l'international, les points forts du groupement restent l'Espagne, le Portugal et la Pologne. En Belgique, Intermarché est bien implanté dans la partie wallonne, mais reconnaît quelques difficultés à traverser la frontière linguistique. Enfin, sa filiale de choc Interex, créée tout spécialement pour les Balkans, compte 37 magasins, dont 21 en Bosnie, 10 en Roumanie et 6 en Serbie.

F.L.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA