Les négociations chez Ikea se soldent par un échec

|

La rédaction vous conseille

La dernière réunion de Négociations annuelles obligatoires (NAO) entre la direction et les syndicats d'Ikea s'est tenue aujourd'hui. Trois syndicats (FO, CGT et CFDT) ont refusé de signer et restent sur leur demande d'augmentation de salaire de 4%. Au final, Ikea propose trois tranches d'augmentation : 4 à 8% pour 50% des salariés, plus de 3% d'augmentation pour 75% des salariés et un plancher garanti pour tous de 1% d'augmentation. Ces tranches comprennent également une revalorisation rétroactive au 1er janvier 2010 de 5% des forfaits dimanche pour les agents de maîtrise encadrant et les cadres, une augmentation de la prime d'ancienneté, une revalorisation des salaires minima par métiers. La direction d'Ikea engage également des chantiers sur les conditions de travail sur l'organisation des magasins, la gestion du temps, les processus d'évaluation et de suivi. Reste à savoir comment réagiront les syndicats, après le mouvement social de ces dernières semaines.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter