Les nouveaux espaces multiservices

Quoi de plus triste pour les voyageurs tardifs que de trouver portes closes partout et n'avoir le choix que de ressortir de l'hôtel et d'errer pour se restaurer un peu, envoyer un e-mail, ou tout simplement trouver un coin chaleureux avant de regagner leur chambre. Les nouveaux espaces multiservices tentent de répondre à ces besoins.

Une heure du matin : envie d'un livre, d'un journal, de boire un dernier verre avec quelques amis ou collaborateurs, besoin d'un produit d'hygiène A l'évidence, peu d'hôtels sont capables de répondre à ces attentes. Pourtant, la demande d'espaces de détente et de services à la disposition des clients 24 heures sur 24 est de plus en plus forte. Mais comment un hôtelier peut-il assurer ce type de prestation sans mobiliser de personnel supplémentaire ? C'est sur cette équation que le groupe Accor a planché, donnant naissance à Suitehotel, concept déjà testé à Lille-Aéroport, à la Porte de Montreuil, en bordure de Paris, et en cours de réalisation sur une vingtaine de sites.

C'est également sur ce sujet que les architectes de l'Agence Twin ont travaillé, imaginant de leur côté un Cocoon Club intégré dans les services communs d'un hôtel. Un projet que les visiteurs d'Equip'hôtel pourront découvrir au salon du 3 au 8 novembre prochain.

Autonomie et facilités

Suitehotel entend répondre aux attentes d'une clientèle « active et autonome », habituée à se déplacer pour son activité professionnelle ou dans le cadre de ses loisirs en famille. Une clientèle soucieuse d'un bon rapport qualité/prix mais qui veut désormais disposer dans les hôtels de toutes les facilités d'équipement dont elle bénéficie au bureau ou à la maison. D'où l'idée d'offrir un nouveau type de « suite » pour le prix d'une chambre classique 3 étoiles (entre 69 et 80 EUR) et qui fasse office à la fois de salon, de bureau et de chambre. En fait, dans la nouvelle marque Accor, chaque suite de 30 m2 est modulable. Les espaces détente et travail peuvent être ainsi isolés par une cloison coulissante. L'espace travail, équipé d'une ligne téléphonique directe et d'un accès à Internet, peut donc servir également de lieu de réception, pour les amis, collègues ou clients. Mais l'une des nouveautés tient également au fait que les clients de l'hôtel peuvent se restaurer dans leur suite quand ils le veulent. Ils ont en effet à leur disposition un bar aménagé doté d'une fontaine à eau froide et chaude, d'un four à micro-ondes, d'un réfrigérateur, d'une bouilloire électrique. Pour s'approvisionner, ils se rendent dans l'espace commun situé dans le hall de l'hôtel et équipé de distributeurs automatiques qui délivrent des produits frais traiteurs. Il s'agit en fait d'un lobby multifonction comprenant un coin salon, un bar et une boutique où l'on sert le matin le café et les croissants. C'est également un business corner où l'on peut se connecter sur Internet. Ainsi, les clients ne sont plus prisonniers des horaires. Ils peuvent se restaurer à toute heure, sur place ou en remontant les plats dans leur chambre ou se détendre un petit moment.

Convivialité et communication

L'approche d'Alexandre Bouvrain et de Frédérique Moreau, de l'agence Twin (1), est quelque peu différente puisqu'il ne s'agit pas de modifier les chambres mais d'offrir une concentration de services dans un espace commun. L'objectif est le même : pouvoir boire un verre, se restaurer, se détendre, converser avec ses amis, trouver des produits indispensables à toute heure du jour et de la nuit sans sortir de l'hôtel.

« Sur 60 m2 nous voulons offrir un maximum de services et une ambiance avec un minimum de personnel », résument les architectes. Leur concept s'articule autour d'un bar-boutique et de plusieurs espaces qui peuvent être déclinés selon la surface dont on dispose et les moyens qu'on veut y mettre. La liste des services inclus dans le projet imaginé pour Equip'hotel est relativement complète. Le Cocoon Club comprend en effet un espace détente au féminin avec une bibliothèque, un coin bureau équipé d'ordinateurs avec l'Internet, des distributeurs avec accessoires de toilettes, de la lingerie de nuit et, surtout, une restauration proposant plats élaborés, salades, boissons, snacking et un espace réunion-détente-réception avec tables rondes, causeuses, divans, poufs et table basse. Pour les hommes, un distributeur à cigares a même été prévu. Les clients pourront donc, selon leurs envies ou leurs besoins, regarder un film, boire un verre avec des amis ou envoyer des messages à leur bureau. Lumière douce, colorée et modulable contribue à créer une atmosphère conviviale. « Tout est pensé en fonction d'une distribution automatique mais avec le souci de faire disparaître au maximum la technique. »

L'ensemble s'articule autour d'une colonne centrale. Une colonne qui fait office à la fois de mini-bar automatique, pour consommer à toute heure café, soft, alcools, et de petite bibliothèque-librairie. Le service restauration et boutique, fait de distributeurs, est quant à lui réparti le long de deux murs. Les plats proposés sont signés par Bonduelle. On y trouve en outre un micro-ondes extrêmement rapide mis au point par FET.

Ici, pas de monnayeur mais plutôt un système de prépaiement, plus sécurisant. Le prépaiement s'effectue soit à la réservation, soit à l'entrée dans l'espace services grâce à une borne (système Access Swatch).

« Les avantages du concept : ces services sont accessibles à n'importe quel moment et l'offre peut être large. Ils répondent à de réels besoins à une époque où travail et loisirs se confondent plus que jamais », résume Alexandre Bouvrain.

Une piste en tout cas pour bon nombre d'hôtels qui souhaitent rentabiliser des espaces disponibles peu ou mal utilisés.

(1) Contact Archi.twin@wanadoo.fr
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0379

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous