Les nouvelles licences de l'été 2000 Assortiment

L'édition de mai du salon Intersélection sera riche en licences puisées dans le domaine du sport, des dessins animés et du cinéma. Le chaussant, la lingerie et les vêtements enfantins en sont les premiers utilisateurs.

La prochaine édition d'Intersélection qui se tiendra du 25 au 28 mai sera riche en nouvelles licences, présentées dans un « forum » et dans les stands des fabricants. Comme à l'accoutumée, le secteur chaussant est le plus gros utilisateur de licences, suivi par les vêtements enfantins et la lingerie de jour et de nuit. Les traditionnels personnages de Disney, Warner ou Barbie, fonds de commerce de cette industrie florissante, seront rejoints à l'été 2000 par une nouvelle vague de licences issues du monde du sport, des dessins animés, du cinéma et - fait nouveau - du luxe et de la culture.

La Coupe du monde de 1998 continue de faire recette. Les vendeurs de licences la rentabilisent en cédant l'image de joueurs et de clubs, voire de l'Équipe de France. Zinedine Zidane, le « best-seller », sera présent cet été dans six secteurs en hypermarché, dont les chaussettes (Olympia) et l'habillement (Complices).

Le champion y côtoiera l'Équipe de France dont Kindy s'est fait le promoteur avec des modèles qui reprennent les numéros des joueurs dont le numéro 10 de Zizou. Beau match en perspective ! Ceux qui préfèrent Fabien Barthez pourront le porter en effigie (avec une photo !) sur leur caleçon, dans une ligne fabriquée par la société Philippe. La licence est commercialisée par Carton rouge.

À chaque âge sa licence

Autre vedette, James Bond doit faire partie des succès de l'an 2000. Alors que le tournage avec Pierce Brosnan et Sophie Marceau est en cours, il est déjà possible de se procurer les chaussettes de 007, produites par Agofroy. Par ailleurs, la société propose des articles à l'effigie du commandant Cousteau, inaugurant un cycle de « licences militantes » peu répandues en France. La culture fera aussi son entrée dans les linéaires par l'intermédiaire de Picasso, décliné en chaussettes par la société Les Hautes Voies.

Le luxe sera également de la partie puisque la société Lotes, détentrice des licences Torrente, Carven, Ted Lapidus et Paul Hagnauer, habituellement réservées au circuit traditionnel, prépare deux collections grande diffusion sur les marques Carven et Torrente. Chacune comprend de la lingerie masculine et féminine et des maillots de bain, mais elles se distinguent par les couleurs et le style, jeune et coloré pour la première, sobre et classique pour la seconde qui vise un positionnement haut de gamme.

Les enfants ne sont pas en reste dans cette nouvelle mouture. Pingu (Agofroy), décliné en sacs, vêtements et papeterie, fera l'objet de promotions croisées dans les points de vente. Fisher-Price devient une ligne de vêtements et d'articles chaussants. À chaque âge, sa licence.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1630

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations