LES NOUVELLES RECETTES RECRUTENT

|

Avec un chiffre d'affaires annuel de 6,12 milliards d'euros, en progression de 9,4 %, le segment des boissons sans alcool est l'un des plus performants des hypers et supermarchés. La créativité est certainement l'élément déterminant de ce dynamisme. En 2003, il y a eu pléthore de nouveaux produits, avec deux grands axes d'innovation : la diversification des saveurs proposées, et une approche santé de la boisson, avec notamment le light.

Ainsi, au rayon des soft-drinks, l'aromatisation va bon train, des Coca-Cola au citron et à la vanille en passant par le Pepsi Twist citronné et le Blue à la cerise, le Fanta Green au melon et au citron vert, ou le Sprite Ice Cube à l'extrait de menthe, de citron et de citron vert. Mais l'innovation gustative est présente aussi dans les eaux (plates ou gazeuses) et les sirops (notamment avec des recettes où interviennent des épices ou s'inspirant des fleurs et des plantes). Résultat de cette dynamique de l'offre, ces boissons gagnent de nouveaux consommateurs. Les sirops ont connu un afflux de 1,5 million de nouveaux clients durant l'été. Quant à Coca-Cola Light Lemon, il aurait permis de recruter 36 % de nouveaux adeptes.

Le traditionnel se modernise

Un record que la référence doit également à sa promesse de boisson allégée. Le souci de plus en plus vif des consommateurs de manger et de boire « sain » favorise les eaux et les boissons à connotation plus naturelle. Aussi les sodas multiplient-ils les offres light pour lutter contre leurs concurrents, avec plus ou moins de succès. Car les eaux ont encore des ressources de créativité insoupçonnée, comme l'a prouvé Perrier. La marque est allée défier les Badoit et autres San Pellegrino avec son Eau de Perrier. Une ébullition qui a, encore, largement profité à ce rayon.

Les promotions ont sans doute aussi joué un rôle dans le dynamisme du segment, notamment dans les hypers. Les volumes vendus sous promotion représentent désormais 21,1 % des volumes de soft-drinks écoulés dans ce circuit. Cependant, les supermarchés, avec nettement moins de volumes vendus sous promotion, font quasiment jeu égal avec les hypermarchés en termes de ventes en valeur. Preuve que la proximité joue un rôle important dans ces produits plaisirs soumis à l'achat d'impulsion, mais également lourds à transporter.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1840

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message