Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Les oranges à jus victimes du Dragon jaune

|

Les jus d’orange en provenance du Brésil vont coûter plus cher, annonce Unijus. A cause notamment de mauvaises conditions climatiques et de la maladie du Dragon jaune sur la dernière récolte.

Le jus d'orange risque d'être plus cher l'année prochaine, suite à des aléas climatiques et la maladie du dragon jaune.
Le jus d'orange risque d'être plus cher l'année prochaine, suite à des aléas climatiques et la maladie du dragon jaune.

Depuis juin, les récoltes 2016/2017 d'oranges à jus ont commencé en Floride et au Brésil. Elles s’annoncent plus faibles que celles de la saison passée, prévient Unijus, la fédération professionnelle des fabricants de jus de fruits. En effet, la récolte brésilienne – 80% de la production mondiale d'oranges à jus - devrait être inférieure de 20% cette année. La principale raison est liée aux mauvaises conditions climatiques du début d’année 2016 avec El Nino.

Le Dragon jaune tue les arbres fruitiers

A celle-ci s’ajoute, dans une moindre mesure, le problème de la maladie du « Dragon jaune » à laquelle les producteurs brésiliens doivent faire face depuis plusieurs années. Cette maladie bactérienne, transmise par des insectes, se caractérise par le jaunissement de la nervure des feuilles puis de toute la feuille. Elle empêche les fruits de se développer puis tue les arbres fruitiers. Elle nécessite la mise en place de divers moyens de lutte (arrachages, lutte biologique,…) pour limiter son développement. Mais si cette maladie pénalise la production brésilienne, elle est en passe d'être maîtrisée dans ce pays.

Un coût supérieur de 10 à 15 centimes le litre

Dans ce contexte, à court terme, l’augmentation des cours du concentré de jus d'orange et du Pur Jus d'orange va inéluctablement entraîner une augmentation des prix de vente consommateur  de l’ordre de 10 à 15 centimes d’euros le litre, selon les calculs d'Unijus. Sur le plus long-terme, les fabricants français se veulent rassurants concernant la disponibilité des produits et estiment qu'il n'y a aucun risque de pénurie d'oranges, compte tenu des stratégies de développement de la production mises en place par les fournisseurs de jus brésiliens et de la diversité des pays d’approvisionnements.

A noter que le jus d'orange reste le parfum préféré des consommateurs français : il représentait 47% des 1,5 milliard de litres de jus de fruits vendus en 2015, tous circuits confondus.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message