Les performances du Groupe Bic sous pression

|

Le fabricant de produits de grande consommation (papeterie, briquets, rasoirs) a vu son chiffre d'affaires baisser de 8,8% en 2003, sous l'effet des variations monétaires. Le groupe n'a pas non plus été en mesure de maintenir sa marge opérationnelle au ni

La papeterie, la première activité du groupe par le chiffre d'affaires, a vu ses ventes reculer de 10,2% à 711 millions d'euros l'an dernier. La contre-performance est du même niveau pour les rasoirs dont les ventes ont diminué de 10,7% à 257 millions d'euros. Les briquets s'en sortent un peu mieux avec des ventes en repli de 7,6% à 341 millions d'euros. Pour 2003, Bic table sur une marge de 25 à 26% pour l'activité briquets, de 14% pour la papeterie et de 8 à 9% pour les rasoirs.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA