LES PERSPECTIVES D'ÉPARECA TRACÉES JUSQU'EN 2011

|

Trente opérations entre 2009 et 2011, soit neuf en 2009, dix en 2010 et onze en 2011. À la clé, une dotation financière annuelle de 10,5 millions d'euros sur ces trois ans. La feuille de route de l'Établissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Épareca) est tracée. Bernard Gérard, président d'Épareca, et François Mius, directeur général, ont signé, le 10 décembre, le contrat d'objectifs et de moyens 2009-2011 de l'opérateur public spécialisé dans la revitalisation des commerces de proximité dans les quartiers en difficulté, avec Xavier Darcos, ministre du Travail, et Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du Commerce. Les ministères de tutelle entérinent la montée en régime de l'établissement, avec cette trentaine de nouveaux espaces de proximité. Avec l'objectif d'un retour au droit commun - autrement dit, la revente de ces équipements commerciaux rénovés - dans un délai moyen de trois ans et demi après leur mise en exploitation. Le développement durable est intégré, visant la diminution de l'impact environnemental des espaces commerciaux de la conception à l'exploitation. Épareca mène au total une centaine d'opérations de restructuration.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2117

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous