Les premiers diplômés de Tati salués par Martine Pinville

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le distributeur Tati a entamé il y a près de deux ans un plan de formation pour l'ensemble du personnel en magasin, des vendeurs jusqu'aux directeurs de magasin. Huit millions d'euros plus tard, le distributeur a diplômé, ce jeudi 21 janvier 2016, les 28 premiers collaborateurs formés. La secretaire d'Etat au commerce, Martine Pinville, est venue saluer l'initiative.

Chapeaux à l'américaine et certificats enroulés pour récompenser les 28 diplômés de Tati. Martine Pinville, au centre, a salué ce programme de formation très ambitieux.
Chapeaux à l'américaine et certificats enroulés pour récompenser les 28 diplômés de Tati. Martine Pinville, au centre, a salué ce programme de formation très ambitieux.

La troisième convention annuelle de Tati, organisée ce jeudi 21 janvier, différait des éditions précédentes. Cette année, pas de slides financières à tout va ni de chiffres étalés dans tous les sens. A la place, un show presque à l'américaine. Avec, en guise d'animateur, la DRH munie d'un micro vissé à l'oreille, et pour le public,  des directeurs de magasins et responsables chauffés à bloc. "Nous voulions vraiment mettre au centre de ce temps fort l'opérationnel, et montrer que les magasins et nos collaborateurs sont au coeur de notre stratégie", souligne Nadège Plou, la DRH du groupe.
Il faut dire que cette convention marque un moment fort pour le distributeur de textile. En plus de la présentation des collections et des moments de "team-building" qui ont ponctué cette journée, 28 salariés ont reçu aujourd'hui leur diplôme de managers des univers marchands (MUM) qui équivaut à un bac +2. A terme, 100 % des 2300 collaborateurs du groupe (enseignes Tati, Giga et Fabio Lucci) pourront bénéficier d'une formation certifiante. Une ambition de taille saluée par la secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, Martine Pinville: " Tati a eu le courage d'investir dans l'humain à l'heure où la concurrence est de plus en plus accrue. C'est un pari audacieux et réussi", assure-t-elle.

Un plan stratégique décliné au niveau humain

Nadège Plou (ci-contre), DRH du groupe Tati, passée par Carrefour et la Fnac entre autre, revient sur la genèse de ce projet : "Au début de cette aventure, quand j'ai exposé le plan au CoDir puis aux organismes formateurs, tout le monde me regardait avec de grands yeux ronds" sourit-elle. Elle est arrivée à ce poste en septembre 2012 pour amorcer, au niveau des collaborateurs, le changement stratégique de Tati. Et elle l'admet, le distributeur partait de loin. Emmanuel Deroude, directeur général de Tati, lui confie donc cette mission qu'elle prend à bras le corps.

Un plan à huit millions d'euros
L'idée est aussi simple qu'ambitieuse: créer un vaste plan de formation articulé autour du management de la gestion et du commerce destiné à tous les responsables de magasins, aux adjoints mais aussi aux vendeurs. L'objectif final étant bien sûr de capitaliser sur des équipes mieux former pour impulser le virage pris par Tati. Pour financer ce programme, huit millions d'euros sont mis sur la table. La moitié vient du groupe, l'autre sera attribuée par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) dans le cadre de la transformation de l'entreprise.

La reconnaissance de ses pairs
Aujourd'hui, c'est donc un premier aboutissement pour le distributeur pionnier du textile low cost. Pour les 28 diplômés, c'est une reconnaissance importante. Xavier Proufit-Portier (photo ci-dessous) directeur du magasin de Rennes et au sein de Tati depuis sept ans, le confirme : "Tous ces modules de formation nous permettent une remise à niveau globale et d'avoir de bons réflexes. Mais c'est aussi une grande reconnaissance du travail que nous effectuons au quotidien, de notre profession, de notre entreprise et du secteur du commerce". Lui détient une licence de marketing, mais pour de nombreux collaborateurs, ce diplôme certifiant est inédit. Et constitue une précieuse arme pour l'entreprise afin de fidéliser ses collaborateurs.

Xavier Proufit- Portier, directeur du magasin Tati de Rennes, fraichement diplômé:

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA