Les principales tendances de la 6ème semaine de confinement... dont l'annonce d'un baby boom

|

Selon Nielsen, la 6ème semaine de confinement confirme la tendance des semaines passées, à savoir des ventes en progression significative par rapport à l’an passé (près de 6% de chiffre d’affaires en plus). Voici les chiffres et l'analyse de Nielsen. A noter la hausse des ventes de tests de grossesses... 

Les Français en confinement dépensent plus… et privilégient les achats de proximité ou en ligne.
Les Français en confinement dépensent plus… et privilégient les achats de proximité ou en ligne.© 123rf/dmitrimaruta

 

 

E-COMMERCE ET PROXIMITÉ PRIVILÉGIÉS
Les Français en confinement dépensent plus… et privilégient les achats de proximité ou en ligne. Le e-commerce voit en effet son chiffre d’affaires grande consommation doubler cette semaine par rapport à l’an passé. Les magasins de proximité progressent  significativement, quand les hypermarchés perdent à nouveau du terrain.
FRAIS, SURGELÉS ET ÉPICERIE SALÉE
Parmi les rayons, les glaces se distinguent nettement, bénéficiant d’une météo très favorable. Mais surgelés salés, produits frais et épicerie salée confirment eux aussi leur bonne santé, dévalisés par les Français pour leur consommation en période de confinement.

Dans le détail des catégories, se distinguent les produits météo-sensibles dopés par le temps estival, mais on constate également la confirmation des ingrédients pour la cuisine et la pâtisserie ., ainsi que certains produits d’hygiène.

Parmi les reculs, les chocolats de Pâques sont logiquement en tête, décalage calendaire oblige. D’autres produits voient leur baisse se confirmer, comme les champagnes, et différents produits pour l’apparence de soi (cirages, maquillage, produits coiffants…).

VERS UN BABY-BOOM DANS 9 MOIS ?
Enfin, un regard vers les ventes de tests de grossesse et préservatifs en grande distribution, donne des tendances totalement opposées : d’un côté les ventes de tests de grossesse accélèrent depuis le début du confinement, de l’autre, les ventes de préservatifs sont en repli très net depuis la mi-mars...

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter