Les prix des médicaments en libre accès ont augmenté de 4% depuis 2010 [étude]

|

Familles rurales vient de publier les résultats de son Observatoire des médicaments 2015. L’étude compare les prix de 13 médicaments et d’un lait infantile en libre accès. Il en ressort que les prix de ces produits ont augmenté de 4% en 5 ans. Sans surprise, les pharmacies appartenant à des groupements ou celles vendant sur internet pratiquent des prix plus bas.

Les médicaments en libre accès sont en général vendus moins chers que lorsqu'ils sont disposés derrière les comptoirs.
Les médicaments en libre accès sont en général vendus moins chers que lorsqu'ils sont disposés derrière les comptoirs.© Fotolia/Tyler Olson

"L’autorisation de proposer certains médicaments en libre accès devait, selon le ministère de la Santé : "offrir des prix publics concurrentiels et améliorer le pouvoir d’achat des citoyens". Force est de constater que ce n’est toujours pas le cas", affirme l’association Familles rurales. Cette confédération nationale d'associations familiales, agréée comme association de consommateurs, vient de dévoiler les résultats de son Observatoire des médicaments 2015. L’étude réalisée en septembre et octobre 2015 porte sur 13 médicaments en libre accès et d’un lait infantile. Les prix de ces produits ont été relevés dans 41 pharmacies physiques et sur 53 sites de pharmacies. Il en ressort quatre faits principaux :

1. Depuis 2010, les prix des médicaments choisis ont en moyenne augmenté de 4% :

Les prix moyens de 11 médicaments sur 13 ont augmenté depuis 2010. Cela représente une augmentation moyenne de 4% depuis 2010 et de 1% depuis 2014.

2. Les écarts de prix entre les pharmacies sont importants

Familles rurales souligne aussi que "les écarts d’une pharmacie à une autre sont toujours aussi importants (les médicaments pouvant être entre deux et trois fois plus chers selon les pharmacies voire plus en cas de commande)". Sans surprise, les prix les plus bas relevés par Familles rurales sont en général pratiqués par des pharmacies appartenant à des groupements d’officines. En effet, les achats groupés qui sont pratiqués au sein de ces groupements leur permettent de se fournir à des tarifs plus avantageux.

3. Les frais de port plombent l'attractivité de la vente sur internet

Familles Rurales s’est aussi intéressé à la vente sur internet. Sur les produits choisis, les prix sont en général plus bas sur le web. Toutefois, du fait des frais de port, l’association souligne qu’acheter des médicaments sur internet n’est au final pas moins cher que s’ils ont acheter dans une officine. En effet, selon Familles rurales, les frais de port demandés pour l’envoi d’une boîte de médicaments à domicile s’échelonnent de 4 à 9,95 €. "En moyenne, les frais demandés s’élèvent à 5,77 €. L’envoi dans un relais permet de diminuer les frais de 2 € environ."

4. Des médicaments moins chers quand ils sont vraiment en accès libre

Quand ils sont en accès libre (AL), les médicaments étudiés sont pour la plupart moins que lorsqu'ils sont présentés derrière le comptoir (DC) ou non visible (NV).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message