Marchés

Les producteurs d'oeufs montrent les dents

|

Environ 250 producteurs d'oeufs ont investi vendredi 25 novembre, les trois magasins Leclerc, Auchan et Carrefour de Nantes pour témoigner de leur détresse à la grande distribution. Lors de cette manifestation qu'ils ont appelée "Pas d'oeufs aujourd'hui à Nantes- et peut-être pas demain !", ils sont venus demander à la grande distribution de prendre sur ses marges pour augmenter de 1,62 centimes d'euros le prix par oeuf. Ils ont pu rencontrer chaque directeur de magasin mais demandent à engager une discussion avec les acheteurs d'oeufs de chacune des trois enseignes (deux de ces dernières ont répondu favorablement à cette demande). Ils mettent en garde la grande distribution : si l'augmentation de 1,62 centimes d'euros par oeuf n'est pas obetnue, des visites moins "courtoises" auront lieu au mois de décembre...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter