Les producteurs de lait interpellent François Hollande

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A quelques jours de l'ouverture du salon de l'agriculture, le président de la Fédération des producteurs de lait (FNPL) demande au président de la République des "solutions concrètes" pour aider les éleveurs laitiers en grande difficulté.

Monsieur le président de la République, demain s'ouvre le Salon de l'agriculture. (...) Sans vouloir gâcher cette belle fête de l'agriculture, je me dois (...) de vous alerter sur la situation difficile des éleveurs laitiers", écrit Thierry Roquefeuil dans un courrier daté du 21 février.

"Jamais de mémoire de paysan nous n'avons vécu une telle augmentation de nos coûts de production. Les raisons en sont connues: l'envolée du prix des céréales et du soja entrant dans l'alimentation de nos animaux", explique l'éleveur.  En 2012, les coûts de production ont augmenté de 30 euros pour 1.000 litres, selon la fédération, branche de la FNSEA.

Trop de prix bas

Mais la grande distribution rechigne à répercuter cette hausse des charges, explique-t-il. La loi de modernisation de l'économie (LME), qui encadre les relations commerciales entre les producteurs, transformateurs et distributeurs "doit être rouverte et améliorée", demande-t-il.

"L'actualité récente concernant la fraude à la viande de cheval témoigne que la recherche des prix les plus bas chez les fournisseurs de l'agroalimentaire, présente le risque de dérives inacceptables", insiste-t-il.

Le 50e Salon de l'agriculture s'ouvre samedi pour neuf jours en plein scandale sur de la viande de cheval vendue en lieu et place du boeuf.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA