Les producteurs français de feta en campagne dans la presse nationale

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BRÈVESLes défenseurs de la feta française, qui livrent bataille contre la décision européenne de réserver l'appellation au seul fromage produit en Grèce, s'offrent une campagne dans les quotidiens le Figaro et le Monde, pour appeler le gouvernement à déposer un

"Pourquoi Camembert et Brie ne deviendraient pas l'exclusivité des Français, Yaourt celle des Bulgares, Emmenthal et gruyère celle des Suisses". C'est la harangue adressée au Premier Ministre par Jacques Bernat, le président de la Fédération régionale des syndicats des éleveurs de brebis (FRSEB) de Midi-Pyrénées, et publiée dans les quotidiens le Figaro et le Monde. Nouvelle étape, médiatique, du combat des producteurs français de feta contre la décision européenne de réserver l'appellation feta au seul fromage produit en Grèce. Cette campagne en appelle, en effet, au gouvernement, pour qu'il dépose un recours devant le Cour de justice européenne.

Selon les producteurs, la décision de la commission est contraire au réglement communautaire des Appellations d'origine protégée (AOP) prévoyant que le nom d'un produit devenu commun, quand bien même il se rapporterait à une localisation initiale, ne peux en aucun cas être enregistré comme AOP. De fait, la feta, fabriquée dans ne nombreux pays sans spécificité de terroir, de lait ou d'usage, serait donc un terme générique.

L'enjeu représente un marché de quelques 12 000 tonnes pour la filière ovine française. Le FRSEB appelle à une manifestation à Millau (Aveyron), le 7 décembre prochain.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA