Les professionnels du licensing se fédèrent pour mieux faire rayonner leur secteur

|

Six mois après l’ouverture de sa filiale française, l’Association internationale de l’industrie et du marché de la licence (LIMA) monte en puissance. Objectif : faciliter les échanges entre les ayants-droits, licenciés et agences pour accroître la connaissance et le rayonnement de cette industrie.

Laurent Taieb, ancien vice-président de Nickelodeon Viacom et consultant en licensing a été nommé président du bureau français de l'Association internationale de l'industrie et du marché de la licence.
Laurent Taieb, ancien vice-président de Nickelodeon Viacom et consultant en licensing a été nommé président du bureau français de l'Association internationale de l'industrie et du marché de la licence.© V.Y. / LSA

Lancée en mai dernier en France, l’Association internationale de l’industrie et du marché de la licence (LIMA) monte en puissance avec la récente nomination de son bureau pour l’Hexagone. Forte déjà d’une vingtaine de membres, l’association regroupe les plus grands noms du licensing, allant de l’incontournable Walt Disney Company aux Editions Albert René en passant par Studio Canal, le géant chinois de l’entertainment Alpha ou Mattel.

« Notre objectif est de pouvoir fédérer les différents acteurs du licensing et leurs partenaires en mettant à leur disposition la base de données mondiale du monde de la licence, des études, des conférences et ateliers, de la formation en ligne, des réductions sur certains salons professionnels… », explique Laurent Taieb, consultant en licensing et président de LIMA France. Une véritable mine d’informations et de contacts pour mieux pénétrer et mieux comprendre le marché touffu et très particulier des produits dérivés.

Federer les differents acteurs travaillant autour du licensing

« Cette année, nous mettons particulièrement l’accent sur l’éducation : peu d’étudiants connaissent le monde de la licence et les nouvelles recrues y arrivent trop souvent par hasard. Nous voulons développer nos relations avec les écoles en proposant des cours et ateliers », précise Laurent Taieb qui ambitionne d’atteindre le seuil de 50 adhérents au premier semestre 2018.

« Outre les détenteurs de droits et agents, l’ambition de notre association est de s’ouvrir également aux licenciés et à tous les professionnels qui travaillent les licences comme les distributeurs, les agences de publicité ou de promotion », poursuit le président. De quoi favoriser les échanges et retours d’expérience sur un marché toujours plus compliqué : « outre les grands blockbusters, il existe aujourd’hui une offre pléthorique. Le marché de la licence est aujourd’hui polymorphe et regroupe de nombreuses industries : il est essentiel de connaître les différentes industries et métiers qui y participent », conclut Laurent Taieb. Un travail commun et en bonne intelligence…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message