Les Prud'hommes confirment le licenciement d'une caissière pour une erreur de virgule

|

Le conseil des prud'hommes de Saint-Germain-en-Laye a condamné aujourd'hui la société Atac (Auchan) à verser plus de 4.000 euros d'indemnités de licenciement à une ex-employée d'un supermarché Simply Market.

Simply Market

Celle-ci avait été renvoyée pour une erreur de virgule, tout en reconnaissant que son licenciement était fondé. Le conseil a requalifié le licenciement pour "faute grave" en licenciement "pour cause réelle et sérieuse".

En mars 2012, cette caissière de supermarché de Saint-Germain-en-Laye avait enregistré un bon de réduction de 0,60 euros présenté par une cliente, mais une virgule mal placée avait fait bénéficier la cliente d'une réduction de 60 euros. Atac s'est dite satisfaite du jugement et ne fera pas appel.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter