Marchés

Les publicités censurées que vous ne verrez pas dimanche soir lors du Super Bowl

|

Dossier Payer 4 millions de dollars pour 30 secondes de diffusion ne suffit pas. Pour s’offrir 120 millions de téléspectateurs américains d’un coup, le diffuseur du Super Bowl, ABC, doit en valider le contenu avant.

Cette fois, les marques bannies se retournent sur YouTube pour diffuser leurs spots et recueillir des soutiens. Ainsi le site de diffusion de vidéos pour adultes Porn Hub est interdit d’antenne dimanche soir. Mais le contenu n’est pas le seul motif pour être rejeté, un fabriquant de machine à soda a mis en scène Coca-Cola et Pepsi dans un clip où les deux géants mondiaux du soda s’affrontent et se neutralisent. CBS a jugé ce spot « trop compétitif », un motif qui, venant des Etats-Unis, justifie à lui-seul le devoir de le regarder…

CBS ne badine pas avec le racisme et la nutrition

Volkswagen a imaginé un spot que les censeurs ont qualifié de raciste, entraînant un bad buzz sur Internet et les réseaux sociaux pour le constructeur automobile, tandis que la chaîne de restauration rapide Taco Bell a réalisé une publicité jugée comme trop « politiquement incorrect », car elle attaquait les végétariens.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message