Marchés

Les réactions après l'appel à boycotter le Nutella de Ségolène Royal

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après le Round Up de Monsanto, la ministre de l’écologie Ségolène Royal a appelé les Français à boycotter la célèbre pâte à tartiner Nutella de Ferrero. L'Alliance Française pour une Huile de Palme Durable condamne ses propos.

La ministre de l'écologie Ségolène Royale s'attaque au Nutella
La ministre de l'écologie Ségolène Royale s'attaque au Nutella© Photo D. R.

Invité du "Petit Journal" de Canal +, lundi 15 juin 2015,  la ministre de l’écologie, Ségolène Royal a appelé les Français à cesser d’acheter du Nutella. « Il faut arrêter de manger du Nutella parce qu’il contient de l’huile de palme », a déclaré la ministre qui fait actuellement la promotion de la COP 21, conférence sur le climat qui s’ouvrira en décembre prochain à Paris sous l'égide de l'ONU.

DÉFORESTATION MASSIVE

Selon la ministre, l’utilisation massive de l’huile de palme par le fabricant Italien Ferrero contribue à la déforestation massive, à l’origine du réchauffement climatique.Nombreux sont les industriels qui ont déjà décidé de supprimer totalement l’huile de palme dans leur produit. C’est le cas, par exemple, du célèbre Savane de Brossard, qui a largement communiqué sur le remplacement de ce produit dans sa recette. Ferrero, lui, a fait le choix de communiquer autour de l’utilisation dans sa pâte à tartiner d’huile de palme durable.

FERRERO SE DEFEND

Le groupe italien a réagi en se déclarant «tout à fait conscient des enjeux environnementaux». Ferrero «a pris de nombreux engagements notamment concernant son approvisionnement en huile de palme», a indiqué le fabricant, qui estime que «la culture du palmier à huile peut aller de pair avec le respect de l'environnement et des populations». L’entreprise, qui se fournit en Malaisie, Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Brésil, assure veiller à la traçabilité de ses matières premières notamment par la Table ronde pour une huile de palme durable (RSPO), qui milite pour l’usage d’huile de palme durable et assure une certification des produits.

RÉACTION DE L'ALLIANCE FRANÇAISE POUR UNE HUILE DE PALME DURABLE

l’Alliance Française pour une Huile de Palme Durable, dont Ferrero est l’un des fondateurs, a condamné, de son côté, les propos de la ministre, rappelant son engagement en faveur du développement de la filière durable de l’huile de palme. «Nous déplorons que les efforts collectifs des membres de l’alliance pour s’approvisionner  en huile de palme durable ne soient pas encouragés et valorisés par le gouvernement français à l’instar du gouvernement néerlandais dont l’ambition est d’obtenir 100% d’huile de palme certifiée durable en Europe d’ici 2010 », a déclaré l’alliance dans un communiqué, ajoutant que «l’huile de palme a un rendement 6 à 8 fois supérieur que d’autres huiles pour une surface équivalente. Contrairement aux idées reçues, l’huile de palme pourrait être l’une des solutions de demain pour répondre au défi mondial de nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050. Sans compter que la culture du palmier à huile fait vivre des millions de personnes dans les pays où elle est implantée».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA