Paris Retail Week 2015

1 / 14

Les réponses du champion américain du bio, Whole Foods Market, aux défis du digital [Interview]

|

Dossier Le leader américain des produits bio, Whole Foods Market, a dépêché son responsable pour la Californie, Rob Twyman, pour une intervention très attendue lors de la convention E-Commerce Paris 2015. Le groupe texan qui doit faire face à l’un de ses plus grands défis, la digitalisation des canaux de vente, s'est notamment associé à Instacart, le nouveau trublion du secteur. Interview vidéo exclusive par LSA TV à la sortie de la conférence.

Whole Foods,  leader de la distribution de produits naturels et biologiques, doit désormais compter avec une nouvelle révolution : celle du digital et des technologies connectées.
Whole Foods, leader de la distribution de produits naturels et biologiques, doit désormais compter avec une nouvelle révolution : celle du digital et des technologies connectées.© Frank Rosenthal

"En cinq ans, le commerce a davantage changé que durant les cinquante dernières années". Rob Twyman, responsable de la région Californie pour Whole Foods Market est formel, les comportements d’achats n’ont plus rien de commun avec ceux de ses clients historiques. Au cours d’une allocution remarquée lors  de la convention E-Commerce Paris 2015, lundi 21 septembre à Paris, il est revenu sur les trente années d’expérience de Whole Foods Market dans le retail. Et depuis ses débuts au Texas en 1980, la firme a bien changé.

Le e-commerce "nous contraint à nous réorganiser"

Aujourd’hui, avec 400 points de vente physiques aux Etats-Unis, et plus de 9 milliards de dollars de chiffres d‘affaires en 2013, le leader de la distribution de produits naturels et biologiques doit désormais compter avec une nouvelle révolution : celle du digital et des technologies connectées. Portée par une génération Y dont les comportements d’achats n’ont plus rien de commun avec ses clients  historiques, Whole Foods Market doit en outre face à une nouvelle concurrence. Celle des mastodontes du Web : "Amazon Fresh, Google shopping, Peapod, Fresh Direct… un nouveau type de détaillants a vu le jour, et nous contraignent à nous ré-organiser".

Partenaire d'Instacart

En ce sens, la firme multiplie la mise en place de dispositifs nouveaux. Ainsi, des partenariats ont notamment été noués avec Instacart et Google Shopping Express et en magasins, les clients peuvent régler leurs achats avec le système de paiement Apple Pay. Mais sans jamais communiquer de chiffres  concrets sur son e-commerce, Rob Twyman l’assure : "Mois après mois, les ventes en ligne progressent ». Même si le gros des ventes reste concentré sur les périodes festives",indique-t-il dans l'interview vidéo accordée à LSA TV ce lundi 21 septembre au cours de la Retail Week.

Pas de projet en France

Au passage il précise que Whole Foods Market, qui compte 7 magasins en Angleterre ne projette pas de s'implanter à court ou moyen terme en Europe Continentale et encore moins en France, même s'il se refuse à dire que le groupe n'ira pas sur ces marchés dans un horizon plus ou moins lointain. "On ne peut pas dire jamais", glisse-t-il. 

L'interview vidéo de Rob Twyman par LSA TV:

 

François Deschamps et Jérôme Parigi

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message