Les résultats complets

|

Dossier

Enquête menée sur internet auprès de 196 lecteurs de LSA du vendredi 2 au lundi 5 avril 2004

VOTRE AVIS SUR LE SUCCESSEUR DE RENAUD DUTREIL

Chapitre I - Vous

1 - Votre secteur d'activité :

Industrie 37%
Services 23%
Distribution 27%
Autres 13%

3 - Votre niveau de responsabilité :

Dirigeant 51%
Cadre 41%
Autres 8%



Chapitre II - Votre avis sur Christian Jacob et son prédécesseur Renaud Dutreil


1 - La nomination de Christian Jacob à la place de Renaud Dutreil est selon vous :
Une bonne chose 17%
Une mauvaise chose 21%
Sans conséquences 62%

2 - Globalement, le bilan de l'action de Renaud Dutreil est selon vous :
Très bon 5%
Bon 22%
Moyen 50%
Mauvais 15%
Très mauvais 7%

3 - Pourquoi ?

Quelques commentaires de lecteurs issus de la distribution :

"Il avait vraiment entamé un vrai dialogue entre Politique et acteurs économiques"

"La puissance de l'hyper distribution reste la même. L'hypocrisie réside."

"pas assez de réformes pas assez vite"

"ingérence accrue de l'administration dans les relations fournisseurs-distributeurs, sa circulaire n'a rien réglé et rien expliqué"

"sa circulaire n'est restée qu'une circulaire. M. dutreil s'est aperçu seulement après avoir créé sa circulaire qu'il ne pourrait pas obtenir les résultats escomptés.... et il ne les a pas obtenu. cependant il y a une prise de conscience de la dérive actuelle des pratiques en France. quant à la solution, elle n'est pas encore trouvée."

"La dérive des marges arrière continue, les CGA (Cdt Générale d'achat)domine encore les CGV (Cdt Générale de Ventes)."

Quelques commentaires de lecteurs issus de l'industrie :

"Aide à la création d'entreprise Soutien aux PME Regard attentif aux pratiques désagréables de la GMS."

"Trop timoré dans le rapport de force avec les distributeurs. Sa circulaire, ils se sont " assis dessus" !"

"il a lancé " un pavé dans la mare" en signalant les dérives dans les négociations fournisseurs - distributions sur les marges arrière qui bloquent la consommations en France"

"en 2 années celui ci à contribue à faire évoluer la base réglementaire dans la relation ind commerce un grand échec les nouvelles dispositions en matière d'équarrissage"

"Il a mis en place des premiers éléments de travail qui n'ont pas donné tous ce qu'il attendait, je pense que la question posée sur les PVC consommateurs et inflation reste d'une grande actualité"

"IL a su comprendre les problématiques de nos relations avec les distributeurs, cependant son champ d'action ne peut être que très réduit...Il parait difficile de changer des années de dérives en un coup de cuillère à pot..... Il serait temps que le législateur en France cesse de vouloir tout réglementer...."

"Voilà un ministre extrêmement bien renseigné et parfaitement au fait des pratiques de la grande distribution. Il a ajouté à cette excellente connaissance une grande intelligence de conduite de dossiers, tant dans le fond que dans la forme et la communication, avec l'honnêteté intellectuelle de dire ce qu'il pense sans se laisser impressionner. Il a notamment eu l'aplomb de dénoncer le caractère odieusement démagogique de la campagne de M-E Leclerc, qui utilise sans vergogne les préjugés du grand public pour reporter sur les fournisseurs la responsabilité des prix élevés. Voilà pourquoi le perdre pour notre secteur est une mauvaise chose."

"Circulaire inutile et inapplicable . Les grands groupes industriels et de distribution ne font que renforcer leurs positions dominantes vis à vis des PME PMI"

"Bon pour la dynamique de création d'entreprise, mauvais dans les relations industrie-commerce car ne s'attaquant qu'aux effets sans action sur les causes"


4 - A-t-il contribué à améliorer les relations entre la distribution et ses fournisseurs?
Oui 8%
Un peu 40%
Pas du tout 52%

5 - Christian Jacob a exercé des responsabilités dans le syndicalisme agricole.
Ce passé :

5.1 - lui servira-t-il à apaiser les relations entre les distributeurs et les agriculteurs?
Oui 30%
Non 34%
Ne sait pas 37%

5.2 - ou bien au contraire, risque-t-il d'envenimer des relations déjà difficiles ?
Oui 28%
Non 22%
Ne sait pas 50%

6 - S'agit-il, selon vous, d'un ministre de transition, qui n'aura pas le temps de mener de profondes réformes ?
Oui 56%
Non 18%
Ne sait pas 26%

7 - Ou bien doit-il travailler rapidement pour améliorer les relations entre la distribution et ses fournisseurs ?
Oui 71%
Non 13%
Ne sait pas 16%

8 - Globalement, quelles sont les priorités de Christian Jacob ?
Appliquer la circulaire Dutreil 29%
Supprimer la loi Galland 30%
Faire sa propre loi sur les relations commerciales 30%
Autres 11%

9 - Plus précisément, quelles sont les priorités de Christian Jacob ?
Faire baisser les marges arrières 41,32%
Empêcher les dérives liées aux bons de réduction 23,38%
Limiter les hausses de prix 21,33%
Abandonner le seuil de revente à la perte 12,16%
Donner plus de m2 de vente aux commerçants 8,44%
Relancer les schémas départementaux d'urbanisme commercial 4,11%
Redéfinir les labels de qualité 3,1%
Autres 30,3%


10 - Si vous avez des commentaires à apporter sur ce questionnaire ou sur la nomination de Christian Jacob, merci de les préciser :

Quelques commentaires de lecteurs issus de la distribution :

"Souhaitons tout de même bonne chance à cet élu face à l'ampleur de la tâche, vu le temps imparti !"

"Je ne me prononce, laissons lui le bénéfice du doute et jugeons l'homme au travail avant de porter un jugement. De toute façon, il est trop tard puisque nous n'avons pas été consulté et osons croire au miracle et qu'il sera excellent pour le bien de tous. "

Quelques commentaires de lecteurs issus de l'industrie :

"Dutreil avait "commencé" à travailler. Quel gâchis de le mettre ailleurs, quand on sait le temps qu'il faut pour redémarrer sur une nouvelle mission !"

"MINISTRE QUI PEUT MOMENTANEMENT CALMER LES REVENDICATIONS AGRICOLES MAIS QUI NE PEUT REGLER LE POSITIONNEMENT DES PRODUITS FRANCAIS ET COMMUNAUTAIRES EN TERME DE COMPETITIVITE DANS UN MONDE OUVERT"

"Christian Jacob m'est totalement inconnu !"

"RAS - si ce n'est que le parcours de C.JACOB risque de créer une problématique supplémentaire dans les relations industrie/commerce."

"A quand un homme de l'industrie, entre le monde agricole et la grande distribution, à ce type de fonction ? "

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter