Le chiffre d'affaires e-commerce de Walmart redécolle de 33% au Q1 aux USA

|

Le retailer annonce une hausse de 33% de son chiffre d’affaires dans la vente en ligne sur un an aux Etats-Unis. Une embellie après une fin d'année 2017 décevante.

walmart
walmart© walmart

Après avoir annoncé des résultats e-commerce décevants au quatrième trimestre 2017, Walmart rebondit. Les ventes en ligne du groupe ont crû de 33% sur un an aux Etats-Unis. Au total, la compagnie dans son ensemble a engrangé en devises constantes 120,7 milliards de dollars de recettes, soit une hausse de 2,7% par rapport à la même période en 2018, et un résultat d’exploitation (à devises constante également) de 5 milliards de dollars. 

Pour redécoller dans l’e-commerce, l’entreprise a lourdement investi pour adapter sa branche épicerie à la vente en ligne, transformant sa logistique magasin pour livrer rapidement à ses clients des produits alimentaires. 

Des investissements qui pèsent sur la rentabilité de Walmart

Ce n’est probablement pas un hasard si Walmart a indiqué le 17 mars, jour de l’annonce de ses résultats trimestriels, qu’il allait étendre le drive alimentaire à 1000 magasins d’ici fin 2018. Ce service sera alors disponible dans plus de 2100 espaces de vente aux USA. Le distributeur prévoit également de déployer la livraison de produits alimentaires dans 800 magasins d’ici décembre, pour toucher potentiellement 40% de la population américaine. 

Ces investissements pèsent sur la rentabilité de la société, dont la marge brute chute de 15 points sur un an, à cause de la hausse de ses frais de transport et de la guerre des prix menée par Walmart contre ses compétiteurs. Mais le retailer n’a guère le choix : la concurrence dans le secteur de la vente en ligne de produits alimentaires est féroce. La filiale d’Amazon Whole Foods a annoncé le 16 mars des rabais destinés aux abonnés Prime du géant de la vente en ligne. Le lendemain, Kroger officialise un deal avec Ocado qui va l’aider à automatiser sa logistique pour l’adapter aux défis de la livraison rapide de produits frais

La refonte du site e-commerce de l’entreprise, effective depuis le mois de mai 2018, pourrait tirer à nouveaux les ventes e-commerce du groupe à la hausse au trimestre prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message