Les robots culinaires poursuiventleur valorisation

|

La tendance au « fait-maison » se renforce avecdeux attentes fortes : l’obtention d’un résultat quasi professionnel et une meilleure polyvalence des appareils.

Après les blenders chauffants, c’estau tour des robots de se mettre à la cuisson, comme ce Cuisine Companion de Moulinex (Seb), vendu à plusde 10?000 exemplaires après son lancementfin 2013.
Après les blenders chauffants, c’estau tour des robots de se mettre à la cuisson, comme ce Cuisine Companion de Moulinex (Seb), vendu à plusde 10?000 exemplaires après son lancementfin 2013.© © GROUPE SEB

Tous des chefs… ou presque ! L’engouement des Français pour la cuisine a permis au Pem de croître en chiffre d’affaires, en particulier pour le dynamique segment de la préparation culinaire. « Les ventes sont portées par le fait-maison et la mise en avant de la cuisine dans les médias, à la télévision notamment. Désormais, c’est : “ Je cuisine, donc je suis ” », résume Guillaume Nicolas, chef de produits préparation culinaire chez Seb France. Mieux vaut donc que le résultat obtenu soit à la hauteur de cette nouvelle quête existentielle des cuisiniers, amateurs ou aguerris…

Au vu des ventes de cette catégorie, le contrat semble rempli. Du moins, en termes de chiffre d’affaires : l’an dernier, la préparation culinaire a représenté 282,4 M €, à + 11,2% par rapport à 2012, selon GfK/Gifam. Côté volumes, en revanche, on est loin d’une telle euphorie avec 4,3 millions d’appareils vendus en 2013, à - 5,1% versus 2012. Les consommateurs auraient-ils décidé d’acheter moins, mais mieux « Ils plébiscitent surtout les segments sur lesquels les fabricants ont apporté des innovations, comme les kitchen machines, les robots ou les blenders », analyse Guillaume Nicolas.

Savoir tout faire

De fait, seuls les batteurs et mixeurs plongeants, familles de produits sur lesquelles les nouveautés ont été moins nombreuses, sont en recul en valeur. « Les batteurs subissent également la concurrence des kitchen machines qui proposent aussi ce type de fonction », ajoute Guillaume Nicolas. L’heure semble, de fait, à la polyvalence des appareils : les blenders se font chauffants passant des smoothies aux soupes ou aux sauces ; les robots préparent, cuisent et se transforment en marmitons. Même le mixeur plongeant se fait plus fonctionnel avec un accessoire imaginé par Seb pour réaliser une mayonnaise en quelques secondes.

« Les consommateurs veulent des produits et des accessoires qui permettent de réaliser davantage de préparations, plus facilement et pouvant être laissés en place sur le plan de travail », indique Sébastien Blaise, directeur du marketing de Philips Consumer Lifestyle. Fini de devoir exhumer son robot du fond du placard : l’appareil doit, aujourd’hui, être assez utile et utilisé pour trôner dans la cuisine chaque jour de l’année. Une attente qui arrange également les fabricants. 

Les tendances

  • Les fabricants valorisentla catégorie avec des nouveautés sophistiquées et fonctionnelles.
  • La polyvalence est une attente forte des consommateurs, qui attendent un usage régulier.
  • Sur le Net, les clients sont friands de sites communautaires, surtout pour les kitchen machineset robots à forte valeur faciale.

Les enseignes alimentaires boudées sur les robots

Part de marché en valeur, en%, des robots culinaires, par circuit de distribution en 2013, et évolution, en points, versus 2011 Source : GfK

Achat impliquant par excellence, les robots culinaires restent l’apanagedes spécialistes.Les pure players et véadistes progressent, devant les hypers et les supers.

En chiffres

282,4 M€

Le chiffre d’affaires de la préparation culinaireen 2013, à + 11,2% versus 2012,à - 5,1% en volume

Source : GfK/Gifam

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA2014

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message