Equipmag 2014

Les sacs plastiques dans le viseur de L’Union européenne

|

Le Parlement européen a approuvé un projet législatif visant à réduire de 80% l’utilisation des sacs en plastique d’ici 2019. Une restriction en plusieurs phases.

Les sacs plastiques très fins finissent souvent directement à la poubelle ou... dans la nature.
Les sacs plastiques très fins finissent souvent directement à la poubelle ou... dans la nature.

L’Union européenne veut restreindre l’utilisation des sacs en plastique – il s’en écoule 100 milliards chaque année dans l’UE – et, dans cette optique, vient d’approuver un projet par étape.  Dans une première phase l’utilisation de sacs en plastique devra être réduite de 50% d’ici 2017, pour ensuite passer à 80% d’ici 2019.

Moyens coercitifs

Les moyens coercitifs sont laissés à l’appréciation des Etats membres :  imposition, limitation de la commercialisation, voire interdiction pure et simple. Ce sont avant tout les sacs les plus légers et fins (0,05 mm d’épaisseur), souvent non réutilisés, et qui finissent généralement à la poubelle après un seul usage, qui sont dans le viseur. Ils constituent 90% des sacs mis en circulation dans l’UE, notamment en Europe de l’Est.

Exception pour la viande et le poisson

L’une des autres mesures tendrait à remplacer les sachets en plastique pour emballer les fruits et légumes par des sacs en papier recyclé ou en plastique biodégradable d’ici 2019. La viande crue, le poisson et les laitages pourraient encore être emballés dans du plastique.

La France figure parmi les bons élèves de l’UE. Dans le sillage de Leclerc, les sacs réutilisables se sont popularisés, et de nombreuses enseignes alimentaires font désormais payer les sacs plastiques.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message