Les salaires en magasins peinent à décoller

|

rémunération - Le cabinet de recrutement Hays vient de réaliser une étude sur les salaires des métiers du « retail », dont LSA publie les principaux éléments en exclusivité. Malgré la tension qui s'intensifie sur le recrutement, les appointements ont peu progressé en 2007.

Le « retail » se porte bien. Quel que soit le secteur de distribution, ce sont les chaînes de centre-ville et de centre commercial qui, en 2007, ont le mieux tiré leur épingle du jeu par rapport aux hypers en termes d'emplois, selon l'étude réalisée par le cabinet Hays, dont LSA dévoile les bonnes feuilles. Les enseignes spécialisées, notamment celles de la mode et du textile, dopées par une augmentation de 3 % de la consommation sur l'année, ont multiplié les points de vente et recruté massivement sur les postes en magasins, des vendeurs et des directeurs essentiellement. Même le fort développement de l'e-commerce en 2007 n'a pas porté atteinte aux réseaux de distribution traditionnels. Au contraire, les besoins des enseignes en recrutement de managers s'intensifient, et 2008 s'annonce sous les mêmes augures.

Selon Hays, la plupart des grands groupes vont poursuivre leur politique d'expansion et ouvrir encore de nouveaux magasins, aussi bien en centres-villes que dans les centres commerciaux ou les grands magasins. « Par ailleurs, nous assistons actuellement à l'arrivée de nouvelles marques venant de l'étranger, ce qui ouvre aussi des opportunités d'emplois à l'international », souligne Nicholas Ling-Lloyd, directeur Hays Île-de-France.

Étonnamment, pourtant, malgré une vraie pénurie de talents sur les métiers de la vente, et des besoins conséquents et récurrents sur certains postes, l'augmentation des salaires reste relativement contenue. C'est ce que met en lumière l'enquête de Hays auprès d'un échantillonnage de candidats représentatifs. Pour chaque métier étudié, le cabinet de recrutement a interrogé au moins une cinquantaine de professionnels ayant été recrutés au cours de l'année 2006-2007.

Les directeurs et adjoints sous-payés

« Les rémunérations pour l'ensemble des postes en magasins restent à des niveaux relativement bas et n'ont quasiment pas évolué en un an. Ce sont sans doute les directeurs de boutiques et les responsables adjoints qui pâtissent le plus de ces faibles salaires, malgré une forte disponibilité demandée et des horaires à rallonges. Les rémunérations, composées d'un salaire fixe rarement supérieur à 2 300 E par mois et d'une partie variable souvent peu quantifiable, atteignent rarement plus de 3 000 E, remarque Sabrina Ouldji, consultante Hays Retail. La demande est également très importante sur des profils de vendeurs très qualifiés parlant au minimum deux langues étrangères. Mais, là encore, les rémunérations ne suivent pas, et dénicher la perle rare devient de plus en plus difficile. »

Autre enseignement de l'étude, l'attractivité d'une enseigne ou d'une marque par rapport à une autre ne suffit plus à séduire les candidats, ce qui pousse les distributeurs à se démarquer de leurs concurrents et à faire preuve d'initiative en matière de recrutement. Hays constate notamment une augmentation des soirées de recrutements à thème. En effet, on a vu H et M revisiter le concept du « happy hour » pour recruter ses managers en Île-de-France, autour d'un cocktail, dans une ambiance festive et détendue, ou le Printemps organiser plusieurs « speed-recruitments » entre petits fours et champagne ! Aujourd'hui, l'originalité semble de mise pour attirer les potentiels, faute de salaire attractif.

D'ailleurs, c'est d'abord le goût du contact humain qui pousse les professionnels du secteur à s'orienter vers une carrière au sein du retail (pour 21 % des personnes interrogées). La rémunération n'arrive qu'en septième position (5% des individus interrogés) au même niveau que l'ambiance de travail, mais bien après l'évolution de carrière (17 %) et la passion du retail (16 %).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2045

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message