Les salariés Colgate-Palmolive de Compiègne reconduisent la grève

|

L'usine représente une part importante de la production européenne. Un différent salarial est à l'origine du mouvement.

Paic microbilles - Colgate Palmolive
 
Les salariés de l'usine Colgate-Palmolive de Compiègne (Oise) ont reconduit aujourd’hui pour 24 heures la grève entamée la semaine dernière pour réclamer des augmentations de salaires. L'usine, qui emploie 535 salariés en CDI et une cinquantaine d'intérimaires, fournit 50% de la production européenne de Colgate-Palmolive, notamment les gels douche Tahiti, les produits Soupline ou encore les produits de nettoyage Paic ou Ajax, mais pas les dentifrices de cette marque. "Les discussions avec la direction sont toujours au point mort. Nous avons donc reconduit le mouvement pour 24 heures", a indiqué lundi le délégué syndical CGT. Les salariés réclament une augmentation générale de 5% de l'ensemble des salaires. La direction propose une hausse de 1% en janvier et de 0,8% en octobre, à laquelle s'ajoute une enveloppe de 0,7% de la masse salariale pour les augmentations individuelles.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter