Les salariés de La Redoute manifestent pour leurs emplois

|

Quelque 1 200 personnes selon la police, 700 à 800 selon les syndicats, ont manifesté le 7 novembre dans les rues de Lille (59) contre la suppression d'au moins 700 postes lors d'une cession prochaine de La Redoute pour demander des garanties au groupe Kering, leur actionnaire. « C'est une entreprise qui marchait il y a encore quelques années. Pinault en a fait un squelette. Maintenant, il nous jette à la rue, c'est normal qu'on soit là », a déclaré un délégué CFDT.

Les salariés du vépéciste étaient accompagnés d'employés de 3SI (3 Suisses international) et d'Auchan, de retraités et de clients de l'entreprise de vente à distance, selon l'intersyndicale CFDT/CGT/CFE-CGC/Sud-Solidaires. Le 29 octobre, le directeur financier de Kering avait confirmé la perte potentielle d'au moins 700 des quelque 3 300 emplois de La Redoute, lors de la cession toujours en cours de négociations. Jean-François Palus, le directeur général de Kering, a confirmé étudier deux projets de reprise, l'un émanant d'un anglo-américain, déjà présent en France, et l'autre, d'un repreneur français.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2297

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations