Les salariés de Lustucru en grève

|

BRÈVESIls craignent que le rachat de leur groupe par Paribas Affaires Industrielles, déjà propriétaire de Panzani (LSA 1761 du 28 mars)aboutisse à des suppressions d'emploi.

Ce mouvement social touche le siège marseillais du groupe Rivoire & Carret Lustucru, l'usine de La Pomme, également à Marseille, qui produit des pâtes sèches et l'usine d'Arles, consacrée au riz. Les salariés redoutent que Panzani soit surtout intéressé par l'activité pâtes fraiches de Lustucru et se sépare d'autant plus volontiers des pâtes sèches qu'il risquerait, sinon, de se retrouver en situation de position dominante sur le marché français, ce que les autorités de la Concurrence n'admettraient pas.Les grévistes réclament donc l'intégration d'un volet social dans la vente.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter