Marchés

Les salariés de Spanghero bloquent des sites de Lur Berri

|

La grogne n’en finit pas pour les salariés de Spanghero. Mardi matin ils étaient une trentaine de salariés licenciés de l’usine de Castelnaudary à bloquer l’entrée des camions de deux sites appartenant à Lur Berri, dans le but de négocier leurs conditions de départ.

Spanghero

Délogés en milieu de matinée par les gendarmes, les salariés ont exprimé leurs revendications. "Nous n'avons plus espoir dans les dirigeants de Lur Berri, nous voulons les harceler, leur montrer notre détermination avant de saisir les Prud'hommes", a déclaré Michel Secomandi, porte-parole du collectif des salariés.

Lur Berri propose une indemnité de 2000 euros aux 230 salariés, sans tenir compte de leur ancienneté. Les salariés qui réclament 1000 euros par année d’ancienneté souhaitent également que Spanghero prennent en charge un an de leur mutuelle.

Michel Secomandi, qui menace de saisir les Prud’hommes à ajouté : "Ils font le minimum légal, au niveau moral c'est insultant. (…) C'est la dernière chance pour les dirigeants de venir négocier avec nous".

Le 2 juillet prochain, le tribunal de commerce de Carcassonne examinera deux offres de reprises de Spanghero.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter