Les salariés du magasin Virgin de Marseille défendent leur projet de Scop

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les salariés du magasin Virgin, qui doit fermer définitivement ses portes vendredi 14 juin à Marseille, tiennent à leur projet de Scop (société coopérative et participative). La meilleure solution, à leurs yeux, pour assurer la poursuite de leur activité sur le site.

Virgin megastore

"Nous espérons créer un électrochoc autour de notre projet, notamment auprès des collectivités", explique Guillaume Colié, l'un des 25 salariés (sur 50) engagés dans ce projet de reprise du magasin. Selon lui, le magasin marseillais, ouvert il y a 25 ans dans l'artère commerçante piétonnière de la ville, fait partie des magasins les plus rentables avec, "600.000 euros de bénéfices en 2011". "En tant que libraires et disquaires, nous pensons qu'il y a toujours la place pour une boutique spécialisée, pointue et de qualité en centre-ville", plaide-t-il, ajoutant que le projet de coopérative ouvrière avait besoin de financements pour compléter l'engagement des 25 salariés impliqués.

Le responsable a également tenu "à dissiper un malentendu" indiquant que, contrairement à ce qui avait été rapporté, il n'y a aucune hostilité envers Cultura. La chaîne Cultura avait en effet déposé une offre de reprise du magasin de Marseille, avant de finalement décider de la retirer, expliquant qu'il lui était "impossible de concrétiser un tel projet avec tout ou une partie des collaborateurs qui n'y aspirent pas".

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA