Les salariés du Sephora des Champs-Elysées ne travailleront pas après 21 heures

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le combat ubuesque entre salariés, syndicats, juges et entreprises autour du travail de nuit continue. La Cour d’appel de Paris a tranché cette après-midi en défaveur de 101 salariés Sephora qui avaient saisi le juge il y a dix jours demandant un sursis à exécution de l’arrêt du 23 septembre 2013 imposant que le magasin ferme à 21 heures. L'enseigne avait été alors condamnée par la Cour d'appel à ne plus faire travailler ses quelques 200 salariés au-delà de 21 heures, suite à une action de l’intersyndicale Clic-P, qui réunit la CGT, la CFDT, le Seci-Unsa, SUD, la CGC et, à ce moment-là, FO. La décision avait provoqué la consternation d’une partie des salariés…et de la filiale de LVMH qui dit réaliser 20% de son chiffre d’affaires entre 21 heures et minuit. Sephora a décidé de se pourvoir en cassation, mais le pourvoi n'est pas suspensif. Sephora a donc dû fermer son magasin des Champs-Elysées avant 21 heures, contre minuit en semaine et 1 heure du matin le vendredi et le samedi jusqu'à présent. Ce qui pose la question de distorsion de concurrence, Marionnaud et MAC, situés à quelques mètres ouvrant, eux, jusqu’à minuit. Prochaine décision attendue le 28 octobre, les salariés ayant engagé une action dite de « tierce-opposition ».De son côté, les syndicats mettent en avant l'illégalité de l'ouverture du magasin et les effets nocifs sur la santé des salariés du travail de nuit.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA