Les salariés reprennent le travail à l’usine P&G d’Amiens

|

Le goût de la déception reste chez les syndicats, mais tous les salariés ont repris le travail. Après deux jours de blocage de l’usine, les autorités sont venues mettre fin à la grève et marquer le retour des va-et-vient des camions.

procter & gamble

Ce matin, les lignes recommençaient leurs ronrons et les bouteilles à se remplir de lessive. "Un commissaire de police est venu hier soir, et nous a dit de quitter les lieux. C’était cela où les CRS. Nous ne sommes pas des voyous, nous sommes partis", concède un délégué syndical.

Dans le conflit qui les opposait à la direction, c'est donc le 1,6% d’augmentation collective, proposé lors d’une réunion tenue hier, mercredi 3 avril, qui s’appliquera.

Cette grève avec blocage des entrées et sorties était la première sur le site de production dans son histoire. "Au plus haut du mouvement, nous avons été 140 !", raconte un employé. Mais sur les 1.000 personnes qui travaillent sur le site, seules quelques dizaines auront participé dans la durée.

Nombre restreint de grévistes pour la direction, difficulté à se mobiliser pour les syndicats synonyme de manque à gagner: difficile de savoir si cette grève n’est que passagère ou si elle révèle un problème plus profond. "Finalement, le conflit n’a pas apporté de solution. Le travail reprend mais le mal-être reste", concède un employé. Le fait que ce mouvement ait été le premier sur ce site est révélateur du positif, comme du négatif.

 

Sur Magasin LSA, trouver les fournisseurs d'équipement de magasin. Contactez vos futurs fournisseurs et grossistes en quelques clics

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message