Les Savonneries de l’Atlantique se modernisent pour soutenir leur croissance

|

Nouveau site, nouvel ERP, rénovation de l’usine historique, les Savonneries de l’Atlantique investissent pour se développer et gagner de nouveaux clients.

De gauche à droite: Pascal Marchal et Yvan Cavelier, deux des trois fondateurs des Savonneries de l'Atlantique.
De gauche à droite: Pascal Marchal et Yvan Cavelier, deux des trois fondateurs des Savonneries de l'Atlantique.© MB

15% de croissance annuelle en moyenne depuis 10 ans. C’est une belle réussite pour Yvan Cavelier, Pascal Marchal et Patrick Dailly qui ont fondé les Savonneries de l’Atlantique en 2005 en acquérant la savonnerie Bernard pour laquelle ils travaillaient et qui déposait le bilan. Depuis la reprise, l’entreprise est passée de 22 à 47 salariés et a diversifié ses clients en restant sur son savoir-faire historique : le savon. "Les produits que nous fabriquons pour les marques de distributeurs représentent plus de 50% de notre activité. Nous travaillons pour tous les distributeurs français sauf Intermarché", explique Yvan Cavelier, directeur général des Savonneries de l’Atlantique.Outre les MDD, la société fabrique également au chaudron les savons Roger Gallet (L'Oréal) et a des marques propres vendues à l'export.

Un nouvel ERP

La société produit 8000 tonnes de savons par an dont 6500 tonnes de savon de Marseille et ne compte pas en rester là. La bonne santé actuelle de l’entreprise lui permet d’investir et de se modernier. Première étape: un nouvel ERP mis en place par l'éditeur et  intégrateur spécialiste des ERP, Sylob. "L'outil Movex que nous avions hérité de la Savonnerie Bernard était obsolète, d'utilisation complexe et absolument pas adapté à la taille de l'entreprise, explique Tony Pineau, responsable de la production. Le nouvel outil Sylob 9 est en adéquation avec nos besoins, a une couverture fonctionnelle riche et nous permet de réaliser des suivis de prix de revient, valorisation des stocks..." Pour un coût de mise en place, d'achat de matériel informatique et de paramétrage de 120 000 euros.

Un deuxième site de production

Autre investissement important : un deuxième site afin d'accueillir un atelier de conditionnement des produits de beauté et un entrepôt de stockage des produits finis. "Il nous permet de répondre aux exigences de la DREAL en termes de stockage et aux exigences IFS/DPH en ce qui concerne l'emballage des savons de parfumerie", souligne Yvan Cavelier. Une première ligne de conditionnement est en cours d'installation, une deuxième est en train d'être transférée depuis l'usine historique de Rezé et une troisième ligne sera installée en juin 2016; "Nous profitons du déménagement pour rénover également le site de Rezé où reste la production des bases savon et le conditionnements des savons ménagers", poursuit Yvan Cavelier. L'acquisition du nouveau site, son aménagement et l'achat de nouveaux outils représentent un investissement de 2,2 millions d'euros. Par cette modernisation, les Savonneries de l'Atlantique espèrent gagner de nouveaux clients en France comme à l'étranger (32% de son chiffre d'affaires est réalisé à l'export).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message