Les ShopAlerts : Une offre mobile customisée et géolocalisée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La société Placecast se prépare à lancer en France son service ShopAlerts. Cette solution « opt in » de publicité et marketing géolocalisée sur mobile fait déjà un carton aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

«Il faut faire simple ! martèle Anne Bezancon, fondatrice et dirigeante de Placecast, société basée à San Francisco et qui opère dans le domaine du marketing géolocalisé. L'objectif est de faire gagner du temps et de l'argent aux consommateurs. Beaucoup de marques ont de belles applications sur mobile mais pas de couverture. La véritable valeur est de connecter l'offre et la demande de façon plus fluide. » Sa solution ShopAlerts « opt in » sur mobile permet de recevoir des offres promotionnelles (rabais, avantages, avant-première, etc) par SMS, en fonction de l'endroit où l'on se trouve, en s'abonnant au programme d'un opérateur, d'une enseigne ou d'une marque, quels que soient son type de téléphone et son opérateur. Les distributeurs auront de leur côté la possibilité de customiser le type d'alerte qu'ils souhaitent effectuer pour l'adapter à leur marque et à leur stratégie.

 

Des partenariats fructueux

Le produit a d'abord été lancé début 2011 aux États-Unis où Placecast a démarré en 2005, via un partenariat avec plusieurs opérateurs téléphoniques, qui lui donne accès aux informations géolocalisées de 268 millions de consommateurs dont 100 millions d'abonnés ATT. « Nous construisons avec les opérateurs des programmes qui fédèrent les offres de marques ou de distributeurs », explique Anne Bezancon. Ainsi, les abonnés d'ATT reçoivent les offres personnalisées de partenaires comme KMart, Johnson ou American Eagle Outfitters lorsqu'ils sont dans un périmètre et dans un temps déterminés, dans la limite d'un envoi par jour.

 

Ciblage ultra-efficace

En Grande-Bretagne, Placecast a signé un partenariat avec l'opérateur britannique O2, filiale du groupe Telefonica qui compte plus de 22 millions d'abonnés en Grande-Bretagne. Celui-ci a lancé, en octobre dernier, le programme O2 More, avec des campagnes pour L'Oréal « 1 produit acheté = 1 produit gratuit sur tout la gamme capillaire », Starbucks ou encore TheNorthFace. Une expérience d'achat renforcée et un ciblage extrêmement efficace sur des consommateurs en situation potentielle d'achat. Selon la dirigeante de Placecast, ce service permet d'augmenter la fréquence d'achat, ainsi que le panier moyen. Le taux de conversion serait de 10 à 35% pour les marques et jusqu'à 65% pour les services de restauration rapide. « La moitié des gens qui se rendent dans un magasin suite à une alerte achètent des produits supplémentaires », ajoute-t-elle.

 

En France, Placecast est actuellement en négociations avec les opérateurs téléphoniques pour un lancement prévu pour la fin de l'année. « Nous allons signer avec plusieurs partenaires », assure Anne Bezancon. Les marques pourront alors intégrer le programme des opérateurs ou lancer le leur. « Aux États-Unis, nous travaillons en collaboration avec les marques pour établir leur stratégie quant au type et à la fréquence du message, précise la dirigeante de Placecast, qui n'exclut pas l'idée de s'associer en France avec un acteur du marketing direct ayant déjà une réflexion sur le mobile pour servir d'intermédiaire avec les annonceurs et opérer leur stratégie. « Car chaque marché est différent, avec des habitudes de consommation spécifiques », reconnaît Anne Bezancon qui prévoit déjà plusieurs déploiements en Asie, en Amérique du Sud et au Canada.

COMMENT ÇA MARCHE ?

1. Le consommateur se rend sur le portail d'un opérateur partenaire et donne son accord (« opt-in ») pour recevoir des infos et promotions sur les catégories qu'il sélectionne (mode, high-tech, alimentation, etc).

2. Une fois le service activé, le client reçoit sur son mobile des alertes (pas plus d'un envoi par jour) des marques ou distributeurs des secteurs concernés qui ont adhéré au programme, dès lors qu'il se situe à proximité du lieu d'achat (entre 100 et 300 m) où il peut bénéficier de l'offre.

3. Il peut alors se rendre immédiatement sur le point de vente ou y retourner plus tard, en fonction de la validité de l'offre émise.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2193

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA