LES SIROPS PLONGENT

L'avis de l'expert

Sur un référentiel extraordinaire, il était prévisible que les résultats chutent lourdement. Malgré leur format économique particulièrement dans l'air du temps, les sirops connaissent une désaffection qui dépasse largement l'effet canicule. L'image sucrée de la catégorie joue en sa défaveur en plein débat sur la nutrition. Plus largement, le consommateur qui chasse le sucre autant que les dépenses superflues semble s'être réfugié dans l'eau du robinet, du moins à la lecture des panels. Seul un été très estival pourrait apporter un démenti.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1909

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous