Les sodas ont du peps

|

Synonymes de détente, de fun et de plaisir à petits prix, les sodas constituent un remède anticrise. Forts de ce succès, les acteurs du secteur préparent une avalanche de nouveautés pour 2010.

Les segments

  • Les colas 1,03 Mrd€ en valeur, à + 6,9%, et 1,1 Mrd de litres, à + 8%
  • Les limonades, tonics, limes 121 M€ en valeur, à + 12%, et 173 M de litres, à + 11,7%
  • Les sodas et boissons aux fruits gazeuses 327,7 M€ en valeur, à + 5,9%, et 317 M de litres, à + 7,1%

Source: iri en Cam et litres à P11 (8.11.2009)

Le litre de soda serait-il en passe de détrôner le litre de rouge sur la table des Français ? Pas tout à fait, mais cela pourrait s'avérer dans les deux ou trois prochaines années. Alors que la consommation moyenne annuelle de sodas par habitant en France s'établit à 56 litres et ne cesse de progresser, celle du vin, à 58,80 l, a plutôt tendance à baisser. Désormais, le soda fait donc partie du patrimoine culinaire français. Ce qui n'est pas pour déplaire aux leaders de la catégorie que sont Coca-Cola France, Orangina-Schweppes et Pepsico France.

Les tendances du marché le montrent bien. Alors que la crise économique a fait rage en 2009, l'ensemble des catégories a su tirer son épingle du jeu. Le segment des colas, trusté par Coca-Cola, a ainsi crû de 6,9% en valeur et de 8% en volume. Celui des boissons aux fruits gazeuses augmente pour sa part de 5,9% en valeur et de 7,1% en volume. Mais le meilleur résultat est enregistré par les limonades et autres tonics limes, qui enregistrent des croissances à deux chiffres de 1% en valeur et de 11,7% en volume.

Des marques nationales très actives

 

les brsa gazeuses

1,4 Mrd€ le chiffre d’affaires réalisé en 2009, à + 7,1% versus 2008

Source : iri à P11 (8.11.2009)

Pourquoi un tel succès ? Les raisons sont nombreuses, et les différents intervenants du secteur y piochent leurs arguments. « Le marché français surfe sur la tendance mondiale. On peut observer que les boissons aux fruits (baf) gazeuses et plates sont les moteurs de la croissance. Cette tendance a été renforcée, dans l'Hexagone, par d'excellentes conditions climatiques durant tout l'été. Et il ne faut pas oublier que le marché des sodas est un marché de marques qui résiste très bien à celles des distributeurs. Ces dernières représentent moins de 10% du marché en valeur et moins de 20% en volume », analyse Hugues Pietrini, directeur marketing et rechercre et développement d'Orangina-Schweppes.

Le groupe, fort de sa demi-douzaine de marques (Orangina, Schweppes, Champomy, Gini et Canada Dry), a réalisé de très belles performances cette année. Orangina a gagné 0,4 point de part de marché avec + 20,5% en volume et + 15,8% en valeur. « Les innovations de 2009, avec Orangina Indien et Cow-boy, contribuent pour un tiers à la croissance », note Hugues Pietrini. La marque poursuit sur sa lancée en 2010, en installant dans les rayons Orangina Rasta Man (saveur passion) et Orangina Aristo (saveur cassis).

Schweppes n'est pas en reste. La marque grimpe de 16,2% en volume et de 15% en valeur. Son repositionnement en 2008, avec le film publicitaire mettant en scène l'actrice Nicole Kidman, la saveur pêche et le lancement du parfum raisin ont permis de pousser la marque. En 2010, deux nouveaux produits seront proposés aux consommateurs : Schweppes parfums mango et pomme.

Moins de sucre pour plus de croissance

 

Les raisons du succès

  • les nombreuses innovations Sur ce marché qui représente les loisirs et le plaisir, les marques se doivent de présenter continuellement de nouveaux produits. Et ça marche…
  • la forte activité des marques nationales, qui résistent très bien aux marques de distributeurs. Celles-ci représentent à peine 20% des ventes en volume et moins de 10% des ventes en valeur.
  • la crise économique, qui bénéficie à la consommation de ce produit basique.

Si Canada Dry reste un challenger de la catégorie, avec 0,3% de part de marché, il peut également se vanter d'une belle réussite, des croissances de 9,7% en volume et 11,3% en valeur. « Tous les arguments de la marque n'ont pas encore été exploités. Notre travail depuis trois ans a consisté à rénover le produit. Nous avons réduit la liste des ingrédients pour conserver les plus naturels, diminué le grammage de nos emballages et baissé le taux de sucre », explique encore le directeur marketing.

Le taux de sucre, justement. Il constituera l'un des piliers de la croissance du marché des sodas en 2010, selon Coca-Cola. Porté par le succès de Coca Zero, le leader incontesté des colas (5% de part de marché en volume et 56% en valeur en 2009, et des ventes en progression de 7% en volume et 6,4% en valeur) devrait récidiver cette année. Le groupe sera le premier à mettre sur le marché une boisson à base de stevia, une plante à fort pouvoir édulcorant qui permet de faire baisser le taux de sucre. Sous la marque Fanta Still dans un premier temps, avant, sans doute, de déployer cette innovation sur d'autres produits.

Consolider les succès et innover

 

Pepsi, challenger de la catégorie, n'a encore fait aucune annonce dans ce sens. « En 2009, nous avons relancé la marque avec une forte stratégie de communication virale. Nous allons poursuivre nos efforts cette année, car les résultats sont probants », indique Marie Nguyen Grimaldi, directrice de la division boissons chez Pepsico France. Alors que la marque perdait des parts de marché depuis environ sept ans, elle enregistre aujourd'hui une progression de 1 point en valeur sur l'année, avec une forte accélération sur le second semestre (+ 15% en valeur).

Mais l'enjeu du groupe pour cette année est de consolider le succès de 7 Up, dont les ventes en volume ont gagné 34% en 2009, soit 6 points de parts de marché. « Nous allons perséverer pour animer la catégorie et nous lancerons, en mars prochain, un 7 Up tropical », annonce Marie Nguyen Grimaldi.

Pepsi parie également sur sa marque Mirinda. Ce soda, déjà très consommé dans les pays du Maghreb et proposé sur le marché français en 2008, a doublé ses volumes de vente en un an, passant ainsi de 0,3 à 0,6% de PDM des softs. Cette année, Mirinda bénéficiera du lancement de deux nouveaux parfums : cola-orange et framboise. Ils viendront compléter la gamme, déjà composée de fraise, orange, citron, ananas, tropical et pomme.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSB2010

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message