Les sous-vêtements gardent les formes

|

2011 est une année en demi-teinte pour le marché des sous-vêtements, qui restent stables en volume comme en valeur. Les parures souffrent, tandis que le maintien et les slips sont dynamiques.

Le groupe Triumph soutien la croissance du marché des sousvêtements pour hommes en lançant à l’automne prochaine le premier caleçon sculptant sous sa marque Sloggi.
Le groupe Triumph soutien la croissance du marché des sousvêtements pour hommes en lançant à l’automne prochaine le premier caleçon sculptant sous sa marque Sloggi.

Les Françaises championne d'Europe de la dépense lingerie ! C'est ce qui ressort d'une étude de KantarWorldpanel en ce début d'année pour le Salon international de la lingerie. Elles dépensent en moyenne 97,4 €/an, contre 79 € pour la moyenne européenne. Lle nombre de pièces vendues en hypermarchés s'établit, en 2011, à 64 millions (parure, slip seul et soutien-gorge seul), soit une croissance de 0,3%. Côté valeur, le marché de la lingerie enregistre un chiffre d'affaires de 460,8 M € en 2011, en très légère croissance de +0,1%. « Le circuit des hypers et supermarchés résiste mieux à la crise que les spécialistes », note Anne Cohen, directrice marketing du groupe Triumph.

LES TENDANCES

  • Les produits qui redessinent le corps remportent toujours un grand succès.
  • Les sous-vêtements pour homme se développent davantage que les sous-vêtement pour femmes.

Culotte et maintien à la une

Le marché des sous-vêtements pour femmes est dominé par les parures, qui s'arrogent 61,9% de part de marché en valeur. Pour autant, ce segment souffre, puisqu'il note une décroissance valeur de 0,7%. La vraie dynamique provient des slips seuls (19,6% de part de marché valeur) et du maintien (article sculptant le corps), qui croissent respectivement de 3,8% et 1,2%. Sur le segment du slip seul, c'est la culotte traditionnelle qui reste l'article le plus vendu (74% des ventes), alors que le string et le boxer décroissent. D'ailleurs la tendance est confirmée par l'étude KantarWorldpanel, qui note un taux de pénétration de 33% pour les shortys et de 25% pour les strings.

LES CHIFFRES

  • SOUS-VÊTEMENT FEMMES

460,8 M€ Le chiffre d'affaires 2011, à + 0,1% vs 2010
64 288 300 Le nombre de pièces vendues en 2011, à + 0,3% vs 2010

  • SOUS-VÊTEMENT HOMMES

261,8 M€ Le chiffre d'affaires en 2011, à + 3,1% vs 2010
48 766 800 Le nombre de pièces vendues en 2011, à + 0,9% vs 2010

Source : GfK Hypermarché

Des hommes devenmus désormais plus coquets

Mais les femmes ne sont pas les seules à vouloir des formes généreuses et un ventre plat. « Les hommes font de plus en plus de régime. Ils utilisent des produits de beauté, ont recours à la chirurgie esthétique et s'épilent. Et leur coquetterie ne s'arrête pas là. C'est pourquoi nous lançons cette année Homme Sculpture chez Sloggi », reprend Anne Cohen directrice marketing du groupe Triumph. Il s'agit d'un boxer et d'un slip pour homme taille haute qui affinent la taille.

Une offre qui devrait soutenir la croissance du marché des sous-vêtements pour hommes. Celui-ci s'affiche déjà comme dynamique (+ 3,1% en valeur et + 0,9% en volume) par rapport aux sous-vêtements pour femmes (+ 0,1% en valeur et + 0,3% en volume)


LES PARURES FONT CARTON PLEIN
Part de marché 2011 des catégories des sousvêtements pour femmes en valeur, en %, évolution vs 2010
Source : GfK Hypermarché

Avec près de 62% de part de marché, les parures dominent très nettement le marché des sous-vêtements féminins. Mais c’est le slip seul qui enregistre la plus belle croissance.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNONAL

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres