Les supermarchés, format gagnant

Avec une progression de près de 3 points en sept ans, les supermarchés améliorent significativement leur part de marché en alimentaire. Mais ils ne réussissent pas aussi bien en non-alimentaire, puisque leur position se dégrade légèrement. En revanche, les hypers accusent le coup en perdant sur les deux tableaux, à la fois alimentaire et non alimentaire. Pour les petites surfaces d'alimentation générale, la chute est aussi sévère : en 2006, leur part de marché n'atteint plus que 0,6 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2025

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres