La grande distribution va vendre des autotests à prix coutant

|

Jusqu’au 31 janvier 2022, la grande distribution est autorisée à vendre des autotests. Certains distributeurs annoncent déjà qu’ils seront vendus à prix coutant.

La vente des autotests Covid-19 est autorisée pour la grande distribution jusqu'au 31 janvier 2022.
La vente des autotests Covid-19 est autorisée pour la grande distribution jusqu'au 31 janvier 2022.© 123rf

Selon un arrêté du ministre de la Santé, Olivier Véran, publié aujourd’hui 28 décembre 2021 au Journal officiel, la grande distribution est autorisée à vendre des autotests pour détecter le Covid-19 jusqu’au 31 janvier 2022. Une décision saluée par les patrons de la grande distribution sur les réseaux sociaux. Dans le sillage de Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, qui avait déclaré la semaine dernière que si Lidl avait le droit de vendre des autotests, l’enseigne les vendrait à prix coûtant, d’autres patrons font la même promesse. Ainsi, Dominique Schelcher, le président de Système U, a déclaré sur Twitter : «Nous allons les proposer à prix coûtant dans nos magasins dans les prochains jours. Voilà un service attendu par nos clients, tout comme les masques et les gels.» Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des centres E.Leclerc, va dans le même sens en déclarant aussi sur Twitter : «Nos équipes se montreront à la hauteur des enjeux, aux côtés des pharmaciens d’officine. E.Leclerc vendra les autotests à prix coutant. ». Il reste donc à savoir quelle sera l'enseigne à vendre les premiers tests et quelles seront les prix. Les comparateurs de prix risquent de "chauffer" 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter