Les syndicats de commerce de Paris assignent en justice une trentaine de supérettes parisiennes pour ouverture le dimanche

|

Le CLIC-P, intersyndicale, qui regroupe les syndicats du commerce à Paris, à savoir la CGT, la CFDT, FO, la CFTC, SUD et la CGC, a décidé d'assigner devant le tribunal de grande instance de Paris une trentaine de magasins qui continuent à ouvrir le dimanche passé 13 heures : des Franprix, mais aussi des Carrefour City, des Casino, des G20 et des Super U. Deux audiences doivent se tenir, l'une aujourd'hui, l'autre le 22 novembre.Selon les syndicats, ces magasins ne respectent pas le Code du Travail sur le repos dominical en continuant d'employer des salariés le dimanche passé 13 heures et n'ont pas fait le choix  de fermer le dimanche ou le lundi, en dépit de l'arrêté préfectoral qui leur est applicable. En effet, dans une décision rendue le 10 février 2011, la justice a ordonné à plusieurs enseignes, dont Monop', Franprix et Carrefour City, de respecter les règles sur le repos dominical en vigueur à Paris et ce sous peine d'une astreinte de 6000 euros par infraction contastée. Ce jugement a été confirmé en appel le 28 juin 2011.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter