Les syndicats et salariés de Findus défendent le site de Boulogne-sur-Mer

|

Face aux rumeurs de rachats qui courent sur Findus, les syndicats et salariés du groupe craignent pour la pérennité de leur site de production de Boulogne-sur-Mer. Ils demandent l’appui des politiques et appellent leurs actuelles actionnaires à faire le bon choix pour un repreneur potentiel.

Les élus de Findus mènent des actions pour défendre leur site de Boulogne-sur-Mer
Les élus de Findus mènent des actions pour défendre leur site de Boulogne-sur-Mer

Chez Findus, la situation est instable et floue. Depuis le départ précipité de Matthieu Lambeaux, CEO Findus Europe du Sud début mai 2015 et les déclarations de James Hill, chief executive de Findus Group, qui ne cache pas sa volonté de céder la marque, les salariés de Findus France sont inquiets sur l’avenir et la pérennité de leur site de production située à Boulogne-sur-Mer. « James Hill ne s’est jamais caché de vouloir vendre Findus France aux actionnaires d’Iglo et il est dans l’incapacité de garantir qu’une vente ne soit jamais réalisée à Nomad, nouveau propriétaire d’Iglo », avait indiqué, début mai, la CFDT.

Sensibiliser les politiques

Depuis, les élus de Findus et les salariés ont décidé de prendre la parole. Le 28 mai, ils ont mené des actions afin de sensibiliser la classe politique. Car selon Laurent Prévot, délégué CFDT Findus, « une vente de Findus a Nomad pourrait signer la fin de Boulogne-sur-Mer à court ou moyen terme. Pourtant, notre outil est compétitif. Mais les sites industriels d’Iglo auraient les capacités de production suffisantes pour absorber la fabrication des produits Findus ». Ainsi, les syndicats et les salariés appellent leur direction à faire le bon choix pour le repreneur potentiel. « Dans l’idéal, nous souhaiterions être racheté par un fonds français ou asiatique mais il faut éviter ceux qui ont déjà un pied dans l’agroalimentaire et qui pourraient décider de centraliser la production sur des sites industriels leur appartenant », ajoute Laurent Prévot.

CCE extraordinaire le 4 juin

Suite à la journée du 28 mai, les élus Findus ont réussi à obtenir un CCE extraordinaire le 4 juin au siège de Findus France, à Noisy, avec, entre autres, la présence de Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer et ancien ministre de la Mer et du Transport, James Hill et Steven Libermann, nouveau CEO Findus Europe du Sud. Le 5 juin, une délégation sera reçue par les représentants des ministres du Travail et de l’Economie. Le site de Findus à Boulogne-sur-Mer a une capacité de production de 20 000 tonnes de produits, dont 7 000 pour les bâtonnets de poissons panés. Environ 250 personnes y travaillent.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter