Marchés

Les tablettes font la loi

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'hégémonie d'Apple pourrait ne plus durer. Toshiba ou Samsung arrivent en force et misent sur les subventions des opérateurs. Sans rien dire des outsiders.

Samsung, Toshiba, Archos, ViewSonic... Toutes ces marques (et bientôt plus encore) ont présenté leurs propres tablettes tactiles.

Chez le japonais Toshiba, c'est la Folio 100 qui aura pour mission de contrecarrer l'hégémonie d'Apple. Fonctionnant sous Android, le système d'exploitation de Google, elle est dotée d'un écran tactile de 10 pouces en multitouch et bénéficiera de l'« appStore » maison, le Toshiba Places, dévoilé lui aussi sur le salon. Son atout : le prix. Elle ne devrait pas dépasser les 400 € lors de sa sortie en France, fin octobre. La marque négocie actuellement avec les opérateurs téléphoniques pour un référencement dans les boutiques télécoms. Car les modèles prévus pour 2011 seront 3G.

Point négatif : l'écran qui, sur le modèle testé par LSA, ne soutient pas la comparaison avec celui de l'iPad en fluidité. Le marketing de Toshiba souhaite conquérir 15 à 20 % du marché des tablettes à horizon fin 2011.

Pas de problème d'écran en revanche pour Samsung. Sa Galaxy Tab était le produit le plus abouti présenté sur le salon Ifa. Plus petite que l'iPad (à peine 7 pouces) et plus légère (380 g contre 680 pour la tablette d'Apple), elle propose de faire tout ce que l'iPad ne sait pas faire : tenir dans une poche, téléphoner, augmenter la capacité de stockage via un slot de cartes SD, prendre des photos et des vidéos grâce à ses deux capteurs en façade et sur l'écran... Bref le produit quasi-parfait... Si ce n'était le prix. Rien n'a été officiellement annoncé, mais il se murmure que le bijou coûterait 700 € au bas mot. C'est pour cela que le coréen négocie également avec les opérateurs pour qu'ils vendent et subventionnent (à hauteur de 500 €) la Galaxy Tab sur abonnement à un service de 3G.

 

Le facteur distribution

À la vue des volontés de ces deux mastodontes, il risque de ne rester que peu de place pour le français Archos et sa petite tablette d'entrée de gamme à 100 €, ou encore pour l'Américain ViewSonic et sa tablette de 7 pouces.
Selon de nombreux observateurs, c'est le mode de distribution qui pourrait faire la différence avec l'iPad. Si Samsung ou Toshiba réussissent à faire subventionner leur tablette dans les boutiques télécoms, ils marqueraient un point important car Apple n'y est pour l'heure pas présent. Mais, suite à la démonstration de force des fabricants à l'Ifa, la société à la pomme pourrait elle aussi opter pour cette stratégie...

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA