Marchés

Les téléphones mobiles à la conquête de l'image

Aujourd'hui, qui dit nouvelle technologie en téléphonie mobile pense Wap. Les mieux informés citent les normes UMTS ou GPRS. Mais derrière ces sigles se cachent de nouvelles fonctionnalités bien concrètes.

Les « techno-enthousiastes » qui pensaient que l'arrivée, sur les mobiles, de l'accès internet à la norme Wap allait engendrer un changement d'aspect des téléphones eux-mêmes en sont pour leurs frais. Les écrans ont parfois un peu grandi mais, cela mis à part, il faut être très observateur pour distinguer un mobile Wap d'un classique. Et le concept le plus innovant reste certainement le gros 9110 de Nokia.

De plus en plus de produits mixtes

Que les déçus se rassurent : des changements plus profonds sont à venir. Dans la lignée de ce fameux 9110, sorte de fusion entre un téléphone classique et un assistant numérique de type Psion, de plus en plus de produits mixtes vont voir le jour. Et il faut bien évoquer cette « convergence », dont tous les fabricants chantent les louanges. L'assistant internet mobile IC35 de Siemens en constitue une première ébauche peut-être un peu timide, puisqu'il doit encore être connecté à un téléphone pour naviguer sur internet.

Mais ce concept va se développer de plus en plus. Témoin le concept de Browser phone présenté par NEC dans les salons, ou le prototype de téléphone-console de jeu, signé Panasonic. Et s'il fallait une preuve plus tangible de l'intérêt croissant que se portent mutuellement l'informatique et la téléphonie, on la trouvera du côté de chez Microsoft. Conscient d'être en retard sur le marché porteur de demain, le géant du logiciel passe des accords tous azimuts avec les fabricants de mobiles comme Éricsson ou Samsung. Quant à Palm Computing, il s'est allié à Nokia. Le numéro un mondial du mobile utilisera les technologies du Palm Pilot pour sortir bientôt des téléphones sans clavier, munis d'un stylet.

Côté usages, l'intégration prochaine de petites caméras va nous faire entrer - grâce aux hauts débits permis par le GPRS et l'UMTS - dans l'ère de la vidéoconférence mobile. NEC et Panasonic en ont présenté des prototypes. Toshiba et Samsung se sont alliés pour fabriquer des écrans couleur, capables d'afficher de la vidéo. Et Sony va doter ses téléphones de cartes mémoire pour stocker les données envoyées.

Le premier à commercialiser un téléphone vidéo devrait être Kyocera, plus connu dans le monde de la photo. Son Visual Phone devrait sortir ces jours-ci au Japon, avec cependant une qualité assez pauvre : 2 images/seconde. Au-delà, grâce notamment aux liaisons sans fil Bluetooth, tout est possible ou presque. Outre la montre-téléphone, on a vu apparaître des appareils insérés dans les vêtements, dont un blouson signé France Telecom. L'opérateur promet que l'objet résiste à la machine à laver

Mais que les allergiques à la technologie soient tranquillisés : les études de comportement menées par Philips, Motorola ou Siemens montrent clairement qu'une partie de la clientèle voudra toujours de bons vieux téléphones très simples d'utilisation et permettant seulement de téléphoner.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message