Les Temps modernes

|

Evidemment, les tablettes tactiles, les consoles de jeu, les pull-overs, le dernier Goncourt et les BD Les Blondes... Des cadeaux somme toute assez attendus. À condition que les Français retrouvent la confiance. Car l'iPad, que l'on pourrait imaginer best-seller de Noël, reste encore très cher pour des budgets de plus en plus serrés. « GfK prévoit un million de tablettes sur l'ensemble de l'année 2011, je pense que l'on n'atteindra pas ce chiffre, avance Grégory Coillot directeur marketing de The Phone House. La demande est à la baisse, et Apple a réduit ses capacités de production. Je ne pense pas que les consommateurs auront massivement 500 € à mettre dans un tel produit. »

Ainsi, si les clients ne sont pas prêts à dépenser de grosses sommes, ils pourront au moins chercher à se démarquer. Avec des produits écolo, par exemple, qui ne se contentent plus d'être bons pour l'environnement et se veulent aussi beaux et colorés. Cette année, le flashy, qui était l'apanage des branchés il y a quelques années, gagne le grand public. Via le revival années 80, les mobiles vintage vert fluo de Lekki pourraient séduire davantage qu'un iPhone 4S, peut-être pas si emballant. Enfin, le petit électro proposera encore des « must have » comme les années précédentes. Souvent moins chers que les gadgets high-tech, les appareils pour la cuisine, comme la tablette Qooq ou le blinder à smoothies, pourraient susciter des achats d'impulsion. Si cette notion a encore du sens en temps de crise.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2199

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message