Les travaux manuels, victimes de la mode

|

Malgré une année 2007 décevante (à - 7,5 % selon NPD, lire LSA n° 2034), les loisirs créatifs ont plutôt le vent en poupe en France avec un chiffre d'affaires de 763,4 M E, en progression de 9,5 % en dix ans. Des chiffres issus d'une étude Créaplus qui vient d'être présentée dans le cadre du Salon des métiers et activités de la création (Smac, du 16 au 18 mars à Paris-Nord Villepinte).

La hausse globale cache toutefois des évolutions très contrastées selon les familles de produits. Par exemple, si l'art floral, l'encadrement ou les activités manuelles se sont envolés en dix ans, les perles se sont sérieusement écroulées, entraînant tout le marché vers la baisse entre 2004 et 2006.

Parallèlement, les loisirs créatifs sont de plus en plus sensibles aux phénomènes de mode, d'où des pics de vente qui peuvent être durables - comme avec le scrapbooking, ou collimage, qui permet de personnaliser ses objets - ou plus éphémères.

L'étude Créaplus se penche aussi sur la distribution de ces produits et recense 8 575 points de vente entièrement dédiés à ces activités (en 2006). Conclusion de l'institut : des places restent à prendre sur le créneau.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2036

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous