Les ventes d'équipement de l'habitat ont représenté 52 milliards d'euros en 2011

|

La troisième édition de l'étude Habitatscope, réalisée par l'Institut de prospective et d'études de l'ameublement (IPEA) en partenariat avec Sofinco évalue le chiffre d'affaires du marché français de l'équipement de l'habitat à 52 milliards d'euros en 2011, en hausse de 0,7% par rapport à 2010. Mais de nouveaux défis attendent les acteurs de ce secteur, confrontés à l'émergence de nouveaux comportements de consommation, de plus en plus regardants quant à leurs arbitrages budgétaires.

Canapé Draper
Canapé Draper©

En moyenne, les ménages français ont consacré un budget de 1840 euros pour leurs dépenses relatives à leur habitat en 2011. Les segments les plus porteurs sont les piscines (+6,5% en valeur en 2011 par rapport à 2010), les rideaux, stores et voilages (+6,3%), les meubles de cuisine (+6%), le bricolage/rêvetements murs, sol et carrelage et le jardin (tous deux à +4%). A contrario, le marché de la télévision et de la vidéo enregistre la plus forte chute (-9,9%), devant les jeux vidéos (-6,7%), les objets de décoration (-3,1%), les tapis (-2,4%) et le gros électroménager (-1%).

Nouvelles attentes
Cependant, dans un contexte de crise et devant une baisse drastique du trafic en magasin, les acteurs du marché de l'équipement de l'habitat doivent trouver de nouveaux relais de croissance. Ainsi, l'étude montre que la décoration, longtemps vu comme un achat plaisir et un segment porteur, est désormais souvent perçue comme "futile" par les consommateurs. De même, si les intentions d'achat restent hautes, les taux de report d'achat sont également en croissance : 41% dans le meuble, 39% dans l'électroménager-hifi-vidéo et 32% en décoration.

Circuits parallèles
De même, la crise a incité 52% des ménages à changer leur comportement d'achat de meubles : 24% déclarent avoir eu recours à l'achat d'occasion et 23% disent acheter des meubles neufs, mais uniquement lors de période de soldes ou de remises. Le chantier est donc d'importance pour les distributeurs et les fabricants du secteur : parvenir à motiver le consommateur, qui reste intéressé par les produits d'équipement de la maison, à acheter et à fréquenter les points de vente sans jouer sur les seules variables de prix et de promotion...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message